03/03/2024
ACTUALITEINDUSTRIE

Foncier industriel: Récupération de 1.530 hectares inexploités

Un ensemble de 4.173 terrains inexploités, représentant une superficie de 1.530 ha ont été récupérés, dans le cadre de l’opération d’assainissement du foncier industriel concédé, a indiqué, mardi à Alger, le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, devant l’Assemblée populaire nationale (APN).

 « Le Gouvernement poursuit avec rigueur le processus d’assainissement du foncier, notamment à travers la mise à jour périodique de la base de données relative à la disponibilité du foncier et au suivi des mesures visant l’amélioration de l’offre foncière. Dans ce cadre, la direction générale du domaine national a entrepris la mise en place d’un ensemble de procédures et de dispositions en vue d’organiser et de moderniser le système foncier national », selon la Déclaration qui comprend le bilan des activités et actions réalisées par les différents secteurs sur la période allant de septembre 2022 à août 2023, avec des perspectives de clôture pour l’année en cours.

Parmi les mesures appliquées dans ce contexte, le document a souligné la poursuite de la mise en œuvre du programme de réalisation de nouvelles zones industrielles, dont 32 nouvelles zones industrielles, inscrites à l’indicatif des walis, sont en cours d’aménagement.

L’agence nationale d’intermédiation et de régulation foncière « ANIREF » est également en cours d’aménager (6) zones industrielles dont (3) sont au stade de la réception des travaux.

Accompagnement de 31 entreprises publiques en difficulté financière

La déclaration de politique générale a également évoqué les entreprises publiques économiques pour lesquelles il a été entamé une réflexion en vue de la refonte de l’ordonnance 01-04 du 20 Août 2001, relative à leur l’organisation, gestion et privatisation, dans le but d’adapter le cadre législatif régissant ces entreprises à la réalité économique actuelle. En ce qui concerne les entreprises publiques économiques en difficulté financière, le document souligne le « suivi et l’accompagnement de 31 de ces entreprises, tous secteurs confondus, afin d’entreprendre les mesures nécessaires permettant de redresser leur situation financière et de renouer avec la création de richesse ».

Des actions sont également engagées à l’effet de relancer les unités en arrêt d’activité, à l’instar de l’ancienne unité de production de boissons ex-JUCTA (Jijel), devant entrer en activité à la fin de l’année en cours, dans le cadre d’un partenariat entre les holdings publics « MADAR » et « AGRODIV ». De plus, la relance d’activité de la société « SOVEST », implantée à Tébessa, spécialisée dans la production du verre creux, a été engagée à travers sa réintégration au portefeuille du Holding « ACS », selon le premier ministre.

Synthèse R E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *