25/05/2024
INTERNATIONAL

L’Iran attaque l’entité sioniste et venge ses militaires tués, appels au calme

 L’Iran a mené dans la nuit de samedi à dimanche une vaste attaque de drones et de missiles contre des positions de l’entité sioniste, mettant en exécution sa promesse de venger ses militaires tués récemment au cours d’une attaque sioniste contre sa section consulaire à Damas en Syrie, une offensive qui a suscité une vague de réactions à l’international. « Le Corps des gardiens de la Révolution a lancé une vaste attaque de drones et de missiles contre l’entité sioniste », avait annoncé la télévision d’Etat iranienne tard dans la nuit de samedi, précisant que cette attaque se veut être une riposte aux nombreux crimes commis par l’entité sioniste, notamment la récente attaque contre la section consulaire d’Iran à Damas.

En réponse aux nombreux crimes commis par l’entité sioniste, notamment l’attaque contre la section consulaire de l’ambassade de la République islamique d’Iran à Damas et le martyre d’un groupe de commandants et conseillers militaires de notre pays en Syrie, l’armée de l’air de la Force aérospatiale du Corps des Gardiens de la révolution islamique a tiré des dizaines de missiles et de drones contre l’entité sioniste, a précisé la télévision d’Etat.

Le ministère iranien des Affaires étrangères et la mission permanente de l’Iran auprès des Nations Unies, cités par l’agence de presse iranienne Irna, ont déclaré que « l’action militaire de Téhéran contre l’entité sioniste était basée sur l’article 51 de la Charte de l’ONU, relatif à la légitime défense, et qu’elle constituait une réponse à l’attaque meurtrière sioniste ayant visé le consulat iranien en Syrie ».

Selon l’armée iranienne, cette attaque baptisée +Promesse honnête+ a été un franc succès et a atteint les objectifs arrêtés. « L’opération +Promesse honnête+ a été menée avec succès entre hier soir et ce matin, et a atteint tous ses objectifs », a déclaré à la télévision d’Etat le chef des armées iraniennes, le général Mohammad Bagheri, précisant que « les deux sites principalement ciblés avaient été le centre de renseignement qui a fourni aux sionistes les informations nécessaires pour attaquer le consulat iranien et la base aérienne de Novatim, d’où ont décollé les avions F-35″ qui l’ont bombardé ».

Affirmant que les cibles en question « ont été considérablement endommagés et mis hors service », le général Bagheri a assuré que les autorités iraniennes « n’ont aucune intention de poursuivre cette opération, sauf dans le cas, où l’entité sioniste entreprend une nouvelle action contre la République islamique d’Iran que ce soit sur son sol ou dans les centres lui appartenant en Syrie ou ailleurs ». Il a prévenu que dans le cas échéant « la riposte iranienne sera bien plus importante que celle-ci ».

A ce propos, la diplomatie iranienne a indiqué dimanche que Téhéran « n’hésiterait pas à prendre de nouvelles mesures défensives pour protéger ses intérêts légitimes’ contre toute action militaire ‘agressive ».

L’attaque iranienne contre des positions de l’entité sioniste a suscité une vague de réactions auprès des Etats et organisations internationales, appelant à la retenue et à la désescalade, afin d’éviter à la région davantage d’instabilité et de tensions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *