03/03/2024
FINANCE

Projet de loi portant règlement budgétaire 2021: Le budget exécuté à près de 92 %

Le ministre des Finances, Laaziz Faid a affirmé, lundi à Alger, que le projet de loi portant règlement budgétaire pour 2021, élaboré dans le cadre des réformes liées à la maitrise des dépenses publiques à moyen terme, avait révélé un taux d’exécution du budget de 91,69 % comparativement aux estimations de la loi de finances complémentaire (LFC) de la même année.

Lors d’une séance d’audition devant la commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN), M. Faid a précisé que les réalisations des dépenses budgétaires avaient atteint « un montant global de 7.925,23 milliards de DA, dont 5.450,44 milliards de DA pour les dépenses de fonctionnement et 2.474,78 milliards de DA pour les dépenses d’équipement, soit un taux d’exécution de 91,69 % par rapport aux estimations de la LFC ».

Selon le ministre, les dépenses budgétaires ont connu une hausse par rapport à l’année 2020 afin de prendre en charge les dépenses supplémentaires liées aux impacts de la pandémie de Covid-19, à la demande d’investissement des secteurs, à la réorganisation territoriale, ainsi qu’au programme de rattrapage spécifique à certaines wilayas, et au soutien financier des élections législatives.

En ce qui concerne les recettes budgétaires, elles s’élèvent à 5.900,63 milliards de DA à la fin de décembre 2021, dont 3.973,58 milliards de DA liés aux ressources ordinaires et 1.927,05 milliards de DA à la fiscalité pétrolière, enregistrant une hausse de 568,79 milliards de DA, soit 10,67 % par rapport au montant prévu par la LFC. « Mis à part le montant de la fiscalité pétrolière et des prélèvements de la sécurité sociale, le taux de pression fiscale a atteint 23,15 % en 2021 contre 23,82 en 2020, soit une légère baisse de 0,67 point », a-t-il indiqué.

S’agissant des dépenses fiscales issues des avantages fiscaux accordés à certains contribuables soit pour des raisons sociales ou à titre d’incitations économiques, elles se sont élevées à 423,03 milliards de dinars en 2021 contre 379,89 milliard de dinars en 2020, selon le ministre.

Les réserves de change se sont établies à 45,3 milliards usd fin 2021, enregistrant une hausse de 3,9 milliards de dinars par rapport aux prévisions de la LFC 2020, a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *