17/06/2024
ACTUALITEENERGIE

Transition énergétique: Sonelgaz envisage d’installer 400 bornes de recharge électriques d’ici fin 2024

La transition énergétique en Algérie est un sujet d’importance croissante, car le pays cherche à diversifier ses sources d’énergies et à réduire sa dépendance aux combustibles fossiles. La mise en place de bornes de recharge pour véhicules électriques est un élément clé de cette transition. Sonelgaz s’est fixé pour objectif d’installer 1000 bornes de recharge électrique. En 2023, elle a déjà réalisé 300 bornes et prévoit d’en installer 400 autres en 2024, comme l’a indiqué Khalil Hodna, porte-parole de Sonelgaz, lors de son intervention sur une chaîne privée mardi dernier.

Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), les investissements dans les technologies d’énergie propre atteindront 2 000 milliards de dollars cette année, soit le double de ceux qui sont attendus dans les énergies fossiles. C’est la première fois que les investissements combinés dans les énergies renouvelables et les réseaux électriques surpassent ceux des combustibles fossiles.

En Algérie, plusieurs projets solaires ont été lancés, notamment des centrales photovoltaïques à l’échelle industrielle. Des investissements sont également réalisés dans le secteur de l’énergie éolienne, bien que le développement soit moins avancé que pour le solaire. Selon les chiffres révélés par le porte-parole de Sonelgaz, le pays possède actuellement 20 stations de production d’énergie solaire, dont la plus grande, « El KHENG », se situe dans la wilaya de Laghouat, ainsi qu’une station éolienne, le tout pour une production de 80 à 220 MW.

Le projet du siècle consiste à réaliser une station solaire de 3000 MW d’ici fin 2025, avec un objectif à long terme d’atteindre 15 000 MW à l’horizon 2035.

Dans cette optique, Sonelgaz a pour mission de réaliser 2000 MW dans un premier temps. Concernant les bornes de recharge électriques, l’objectif est d’installer 400 bornes d’ici fin 2024, avec une production locale initiée. En effet, Sonelgaz, via sa filiale, SAIEG – Unité de Fabrication de Matériels et Equipements Électriques et Gazières, produit localement ces bornes avec un taux de d’intégration de 56%.                                                                                                                                              

Il convient de noter que sous la présidence d’Abdelmadjid Tebboune, l’Algérie s’engage résolument dans la transition énergétique, avec des projets ambitieux et des politiques favorisant le développement des énergies renouvelables. Bien que des défis persistent, les initiatives actuelles et futures promettent de transformer le paysage énergétique du pays, le rendant plus durable et moins dépendant des hydrocarbures. Le gouvernement a lancé des plans ambitieux pour augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique national. De son côté, le ministre de l’Énergie, Mohamed Arkab, a affirmé à maintes reprises que la transition énergétique est une priorité stratégique pour l’Algérie, visant à diversifier les sources d’énergie et à réduire la dépendance aux hydrocarbures. Il a également souligné l’importance de développer les énergies renouvelables pour assurer la sécurité énergétique du pays à long terme.

Par Mourad A.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *