28/05/2024
AGRICULTURE/PÊCHE

Agriculture: Des mesures incitatives importantes pour relancer la filière oléagineuse

Les mesures incitatives « considérables » initiées par l’Etat au profit des agriculteurs, dans la perspective d’encourager la promotion de la filière oléagineuse, ont été soulignées, samedi à Alger, lors d’une rencontre sur le programme du développement des cultures oléagineuses. Lors de cette rencontre, tenue à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), et coïncidant avec le lancement de la campagne de culture du tournesol en ce mois de mars, des responsables et des professionnels du secteur ont mis en avant les mesures encourageantes entreprises par le gouvernement pour inciter les agriculteurs et les opérateurs à adhérer à sa stratégie de relance des cultures oléagineuses et contribuer à la plantation des 45 000 hectare escomptés lors de cette campagne 2024. « La première phase de ce programme, lancée récemment, porte sur une plantation de 10.000 hectares entre mars et juin dans les wilaya du sud alors que les 35.000 hectares restants seront plantés au niveau des wilayas du sud entre juin et juillet », a expliqué Mohamed El-Hadi Sakhri, directeur de la production et de la régulation des filières végétales au ministère. « Les superficies des oléagineuses devraient augmenter progressivement pour atteindre 80.000 hectares en 2025 puis 150.000 à l’horizon 2026, avec une production prévisionnelle de 300.000 tonnes de grain de tournesol et 135 millions de litres d’huile par an, a-t-il avancé. « Ces quantités escomptées permettraient à l’Algérie de réduire ses importations d’huiles brutes et de tourteaux utilisés dans l’alimentation du bétail « , a-t-il assuré, en rappelant la facture colossale » de ces deux produits estimée à presque 1,2 milliards de dollars par an. L’intervenant a rebondi sur le dispositif de soutien incitatif pour la promotion de cette filière stratégique, qui permettrait au pays de produire ses propres graines oléagineuses destinées à la transformation industrielle. Parmi ces principales mesures de motivation, il a cité la prime à la production fixée à 3000DA par quintal accordée aux agriculteurs individuels, aux fermes pilotes et aux entreprises économiques et qui augmente à 3500 dinars pour les agriculteurs structurés en coopératives agricoles. Par ailleurs, une prime de 500 dinars par quintal sera accordée aux unités de transformation disposant d’un contrat avec les producteurs afin de les inciter à introduire les graines oléagineuses produite localement pour la production d’huile végétale. Le dispositif prévoit également une prime de 900 DA par quintal aux CCLS (Coopératives des céréales et des légumes secs) ainsi qu’aux opérateurs privés chargés de stoker les graines livrées par les producteurs. Pour sa part, le secrétaire général du ministère, Hamid Bensaad, a insisté sur le rôle primordial des chambres d’agriculture et les instituts agronomiques dans la réussite de cette campagne notamment à travers leur présence sur le terrain pour accompagner les agriculteurs et les sensibiliser sur l’intérêt du respect de l’itinéraire technique afin de rentabiliser leur rendement et améliorer leur revenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *