17/06/2024
ACTUALITEENERGIE

Approvisionnement de l’Europe en gaz: L’Algérie, un fournisseur sûr et fiable

Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab a déclaré, dimanche soir à Hassi R’mel (wilaya de Laghouat), que l’Algérie était un fournisseur d’énergie sûr et fiable pour l’Europe. Lors d’une visite de travail et d’inspection dans cette wilaya, le ministre a précisé que «l’Algérie est un fournisseur d’énergie sûr et fiable pour l’Europe et reste son partenaire le plus important».

«Il n’est pas nouveau, a-t-il dit, que l’Algérie occupe les premiers rangs dans l’approvisionnement de l’Europe en énergie notamment en gaz». Le ministre a ajouté que «le gisement de Hassi R’mel est une fierté, étant le plus grand gisement de gaz en Afrique et le 4e à l’échelle mondiale». Il a souligné que «la réception du projet Boosting III avec sa 2e station durant l’année 2026 permettra de porter le taux d’exploitation du gaz de 65% à 96%», a t-il fait savoir, saluant le rôle de la Sonelgaz dans la relance du projet avec des compétences algériennes.

«L’Algérie avance à pas fermes pour la réalisation de la sécurité énergétique», d’autant que «nous contrôlons entièrement, a-t-il dit, la gestion des usines  Boosting», ajoutant que «les pièces de rechange essentielles sont fabriquées localement, ce qui est un indice de réussite».
Il a affirmé que son département ministériel continue de soutenir Sonelgaz et Sonatrach. M. Arkab a par ailleurs affirmé que l’Algérie est entièrement prête pour accueillir le 7e Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), soulignant l’importance de ce rassemblement en ce moment pour mettre en exergue le rôle du gaz dans la transition énergétique, en tant qu’énergie propre qui
contribue au développement des énergies renouvelables. «Le 7ème forum des chefs
d’Etat des pays exportateurs de gaz (GECF) prévu fin février prochain en Algérie est un événement très important pour défendre le gaz comme énergie indispensable pour la transition énergétique», q-t-il dit.

Pour le ministre, ce forum des chefs d’Etat constitue un espace pour défendre les intérêts des pays membres qui œuvrent à la préservation du gaz naturel considéré comme étant «un carburant peu polluant» et nécessaire dans la transition énergétique. «Le gaz naturel est une énergie propre», a-t-il précisé, avant d’ajouter que «cette énergie dont la maitrise technologique, évoluant  d’une année à
une autre, a permis son exploitation saine en tenant compte de la préservation de l’environnement».
Il a au passage rappelé la vision de l’Algérie qui «s’inscrit dans la réduction de la consommation de cette énergie et son remplacement graduellement par l’énergie renouvelable solaire, éolienne». Dans ce cadre, il a rappelé que des stations de production d’énergie solaire d’une capacité globale de
3.000 mégawatts seront lancées incessamment. «L’Algérie s’est engagée à optimiser l’efficacité et les performances environnementales de l’industrie du gaz naturel, ce qui permettra une transition équitable, inclusive et réaliste vers une économie à faible émission en gaz carbonique», conclut-il. Le ministre a entamé sa visite en inspectant les stations de production de gaz 1 et 2 à Hassi R’mel où il a écouté un exposé exhaustif sur leur état avant d’inspecter la station Boosting. Il a également écouté un exposé sur la deuxième phase du projet. Le ministre de l’Energie et des mines a clôturé sa visite par l’inauguration du centre médical de Sonatrach à Hassi R’mel.

Par Sirine R.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *