21/02/2024
ACTUALITEAUTOMOBILE

Automobile : 24 concessionnaires ont obtenu une autorisation d’importation

Le nombre de sociétés ayant obtenu l’agrément pour l’exercice de l’activité de concessionnaire de véhicules neufs s’élève à 27, dont 24 se sont vues remettre une autorisation de régulation d’importation, a fait savoir jeudi à Alger le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun.

Lors d’une plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN), consacrée aux questions orales et présidée par Moussa Kharfi, vice-président de cette instance, en présence de la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azouar, M. Aoun a précisé que les 24 concessionnaires ayant obtenu une autorisation de régulation procèderont à l’importation de 180.223 unités de véhicules, de motocyclettes, de camions et de véhicules agricoles.

En décembre prochain, le montant total consacré à l’importation de véhicules atteindra 2,6 milliards USD, dont 40% ont été consommés jusqu’à ce jour, a indiqué le ministre de l’Industrie en réponse à une question du député (Indépendants), Massinissa Ouari sur le dossier de véhicules.

L’octroi des agréments pour l’exercice de l’activité de concessionnaires de véhicules neufs intervient pour « désaturer le marché automobile, en attendant la concrétisation des projets ayant obtenu l’agrément pour la fabrication de tous types de véhicules », a-t-il poursuivi.

Cependant, ajoute le ministre, « il est nécessaire d’œuvrer à atténuer la pression sur le marché automobile en gérant judicieusement les fonds disponibles ».

Pour M. Aoun, 40.000 véhicules de la marque « Fiat » seront importés d’ici la fin de l’année en cours, lesquels s’ajouteront aux 35.000 déjà importés (même marque), en sus de l’importation de 10.000 véhicules de la marque « JAC » avant l’année 2024.

Par ailleurs, le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique a souligné que son département « œuvre à asseoir les bases d’une véritable industrie automobile en Algérie, et à développer cette filière à travers des projets industriels concrets », indiquant que le projet de l’usine « Fiat » à Oran enregistre « un progrès important », le premier véhicule devant sortir de l’usine en décembre 2023.

Avec l’entrée en production, localement, des véhicules de diverses marques en 2024, et le démarrage de l’activité des concessionnaires automobiles, le marché connaîtra une augmentation en termes d’offre, ce qui contribuera à alléger la pression actuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *