25/05/2024
ACTUNATIONAL

Commerce: Rencontre d’évaluation avec tous les cadres du secteur

L’heure est à l’évaluation. Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, a annoncé à Alger, l’organisation d’une rencontre d’évaluation du secteur du commerce avec tous les cadres centraux et locaux en vue de s’enquérir des réalisations et des mesures à prendre pour remédier aux lacunes enregistrées.

Le ministre a affirmé que cette rencontre qui sera prochainement tenu constituera «une véritable réunion d’évaluation objective». Dans une déclaration à l’APS en marge de sa réunion avec le président de l’Assemblée nationale de la République du Zimbabwe, Jacob Mudenda, le  ministre a fait savoir que «de grands pas ont été franchis en matière de commerce intérieur et extérieur et d’approvisionnement du marché», ce qui permettra à cette rencontre de mettre en évidence «plusieurs réalités en vue de valoriser les points positifs».

Evoquant le mois de Ramadhan écoulée, M. Zitouni a affirmé qu’un «bond qualitatif a été enregistré en matière de disponibilité de produits qui faisaient l’objet de spéculation avant le Ramadhan», saluant les décisions «fermes» du Président de la République pour une bonne préparation du mois sacré notamment la disponibilité des produits de large consommation.

M. Zitouni a précisé que la réunion d’évaluation prévue permettra de se pencher sur l’origine des perturbations de l’approvisionnement de certains produits, comme le lait subventionné, soulignant que l’approche coercitive, qui a certes permis de régler plusieurs problématiques, n’est pas la seule approche envisageable. « Nous examinerons une nouvelle approche permettant de mieux contrôler le marché», a-t-il dit, rappelant que les services de contrôle au niveau du ministère avaient enregistré près de 200.000 interventions, donnant lieu à près de 40.000 poursuites judiciaires pour des infractions commerciales.

Selon le ministre, la rencontre d’évaluation sera également consacrée à la préparation du programme de permanence des commerçants lors du prochain Aïd El-Adha, notamment suite à la prolongation, d’une journée, de la durée des fêtes de l’Aïd El-Fitr et de l’Aïd El-Adha, soit trois (3) jours chômés et payés au lieu de deux (2), ainsi qu’à d’autres questions telles que les mesures visant à éviter les intoxications en été, la prochaine rentrée scolaire et la mise à disposition des produits y afférents.

Par Slimane T

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *