21/04/2024
REGIONS

Complexe Sider El Hadjar D’Annaba: Une Visite Nocturne Et Inopinée…

Le Président-Directeur Général (P.-D.G.) de Sider El Hadjar, accompagné d’un groupe de cadres de l’usine, a visité, dans la soirée d’avant-hier, dimanche 16 avril, plus précisément à l’issue des prières « tarawih », plusieurs ateliers de production.

Ceci a concerné les unités de Préparation Matière et Aggloméré (PMA) et de frittage des matières premières, du  Laminoir A Chaud (LAC) et de production d’oxygène (COEx) et enfin, la direction de la Sécurité et de la sûreté au travail (caserne des pompiers). Cette visite a été une occasion pour le collectif des gestionnaires du complexe sidérurgique d’El Hadjar et les travailleurs d’échanger leurs points de vue. Il s’agissait aussi de discuter des conditions actuelles de l’entreprise travail et surtout sur les objectifs en matière de développement et de production tracés par l’institution. Selon la cellule de communication de Sider El Hadjar, ce qu’il faut noter de cette action, devenue une tradition de l’usine, c’est l’approbation des métallurgiques, sachant que, précise-t-on de même source, cette initiative a ciblé des domaines variés, entre autres, bien-être, cohésion, amélioration des conditions de travail. Il en va de même pour la prise de conscience tangible des travailleurs, qui ont insisté sur la nécessité d’aller en avant pour remettre l’entreprise sur la rampe du lancement de ce fleuron de l’industrie sidérurgique algérienne, qui fait la fierté de la région. Par ailleurs, nous apprenons que dans le but d’atteindre les objectifs tracés par la division Four à Chaux (FAC), concernant l’augmentation du volume de production ainsi que celui des ventes et pour satisfaire les clients, des améliorations sur la conception des installations viennent d’être réalisées. Elles ont été effectuées par une équipe de techniciens, dans l’objectif de changer l’emballage de la chaux éteinte. Ceci, explique-t-on, grâce à un procédé consistant à changer des anciens sacs en papier kraft ordinaire par des sacs d’emballage en papier kraft avec une couche de polyéthylène. Le but est de protéger le produit contre l’effet de l’humidité et de la modification, à la fois,  sur le volume de ces sacs avec une nouvelle contenance de vingt kilos au lieu de 28 (selon le choix des clients) et du volume des « Big-Bag » contenant la chaux éteinte, variant de 800 kilos à une tonne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *