17/06/2024
ACTUALITEENERGIE

ExxonMobil veut s’implanter en Algérie

Une bonne nouvelle pour le secteur des hydrocarbures en Algérie. La major pétrolière américaine « ExxonMobil» a signé, avant-hier, un protocole d’accord avec le groupe public « Sonatrach». Les deux parties vont étudier les possibilités de développement des ressources en hydrocarbures dans les bassins de l’Ahnet et du Gourara en Algérie, lit-on dans un communiqué de Sonatrach.  La conclusion de ce protocole d’accord avec la société américaine était le fruit des efforts déployés par les deux parties pour relever les défis et identifier les opportunités futures.

En effet, la signature de ce protocole s’inscrit dans le cadre de la vision adoptée par l’Algérie pour le développement de l’industrie énergétique et qui témoigne également sur «l’intérêt affiché par la compagnie américaine ExxonMobil à l’investissement en Algérie».

Qualifiant ce Protocole d’accord d’historique, le Pdg du Groupe Sonatrach, Rachid Hachichi, a déclaré  que ce dernier devait permettre de développer une coopération mutuellement bénéfique tout au long de la chaîne des valeurs de l’industrie des hydrocarbures en Algérie.

Dans une allocution prononcée à l’occasion de la cérémonie de signature qui s’est déroulée au siège de la direction générale du Groupe, M. Hachichi a estimé que  «la signature de ce Protocole historique avec notre partenaire ExxonMobil, avec pour objet, le développement d’une coopération mutuellement bénéfique tout au long de la chaine des valeurs de l’industrie des hydrocarbures en Algérie, notamment dans les domaines de l’exploration et de la production, permettra de franchir un grand pas en matière de relance et de valorisation de nos ressources énergétiques ce qui permettra à notre pays d’amorcer une nouvelle étape de développement durable».

Pour M. Hachichi, ce protocole d’accord «ne constitue pas seulement une volonté commune de développer un partenariat sérieux et privilégié, mais vise, également, la concrétisation d’une vision commune entre Sonatrach et ExxonMobil, ce qui permettra aux deux parties d’examiner les voies et moyens d’exploiter les énormes potentialités en ressources énergétiques en Algérie».

Sonatrach tend à travers ce «partenariat gagnant-gagnant», à profiter de l’expérience pionnière de la compagnie américaine et de ses capacités technologiques dans le domaine du pétrole et du gaz, a ajouté le PDG. A cet égard, M. Hachichi a souligné que la décision de la compagnie américaine de signer ce protocole «témoigne de sa prospection du grand potentiel du secteur minier algérien, et reflète la confiance dont jouit Sonatrach en tant que partenaire fiable capable de développer un partenariat bénéfique et fructueux».

Par ailleurs, il a réitéré «la détermination de l’Algérie, sous la direction du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, à intensifier les programmes d’investissement et à tirer profit des partenariats bénéfiques, afin de renforcer davantage les taux de croissance économique et de diversifier l’économie en vue de réaliser la prospérité sociale».

«L’Algérie, destination attractive pour l’investissement»

De son côté, le vice-président chargé de l’exploration et des nouvelles Opportunités d’ExxonMobil, John Ardill, a indiqué que «le protocole d’accord signé après plus de deux (2) ans de préparation et de concertation entre les deux parties, constitue une première étape importante dans la création d’un partenariat qui contribuera à libérer davantage le potentiel de développement des ressources énergétique de l’Algérie».

Après avoir présenté l’expérience, l’expertise et les capacités technologiques d’ExxonMobil en matière de développement des hydrocarbures, M. Ardill a indiqué que la signature de ce protocole «assoit les bases et le cadre approprié d’un partenariat solide entre les deux parties pour libérer le potentiel des hydrocarbures en Algérie, qui constitue une destination attractive pour les investissements dans le secteur du pétrole et du gaz».

Dans le même sillage, le responsable a affirmé l’engagement d’ExxonMobil à «œuvrer de concert avec Sonatrach pour le transfert de l’expertise et contribuer au renforcement de la place de l’Algérie en tant que puissance énergétique mondiale».

Par Sirine R

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *