17/06/2024
ACTUALITENATIONAL

Fabrication d’ascenseurs: Les entreprises italiennes invitées à investir en Algérie

L’Algérie veut se lancer dans la production d’ascenseurs en partenariat avec les italiens. Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi, a invité les entreprises italiennes spécialisées dans ce créneau à investir en Algérie, à travers l’exploitation des opportunités offertes par les différents programmes de logement en la matière.

Lors d’une audience accordée, lundi au siège du ministère, par M. Belaribi à l’ambassadeur d’Italie en Algérie, Alberto Cutillo, «les deux parties ont passé en revue les voies de renforcement de la coopération conjointe dans le secteur de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, notamment en ouvrant la voie aux entreprises italiennes pour investir en Algérie dans le domaine de la fabrication d’ascenseurs, à travers l’investissement direct ou via des partenariats avec les start-ups algériennes activant en la matière», d’autant que l’Algérie ouvre son marché aux opérateurs.

Dans ce cadre, M. Belaribi a affirmé, indique le ministère dans un communiqué, que les investisseurs en matière de réalisation d’usines d’ascenseurs, y compris leurs pièces, moteurs et cartes électroniques, pourront «aisément» commercialiser leurs produits, rappelant que l’Algérie entend lancer la réalisation de 460.000 unités de logements publics locatifs (LPL), conformément aux programmes prévus par la loi de finances (LF 2024).

«Un programme important de logements location-vente +AADL 3+ sera lancé, dans le cadre de la mise en œuvre des orientations du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, données lors de sa visite dans la wilaya de Djelfa en date du 29 octobre 2023», a poursuivi le ministre. S’agissant du programme de logements de la formule location-vente, le ministre a souligné que ce dernier a atteint 630.000 unités de logement, dont 55.000 unités dans le cadre du programme « AADL 1 » et 575.000 unités du programme « AADL 2 ».

Ces logements ont été réalisés dans le cadre de pôles urbains et de nouvelles villes à caractère urbain reposant sur la construction de bâtiments de grande hauteur, faute d’assiettes foncières, d’où la nécessité d’installation de 7.216 ascenseurs dans les cités du programme location-vente à l’échelle nationale (dont 1.525 dans le cadre du programme AADL 1 et 5.691 ascenseurs pour l’AADL 2), a précisé le ministre, affirmant que la même approche urbaine sera adoptée pour la réalisation du programme AADL 3.

Ainsi, «il était nécessaire d’examiner les moyens de coopération technologique et économique pour la construction d’usines spécialisées dans la production d’ascenseurs, dont le rôle ne se limitera pas, uniquement à leur installation en Algérie», a souligné le ministre.

A cet égard, le ministre a mis l’accent sur «la nécessité de conclure des partenariats bilatéraux entre les micro-entreprises algériennes et les entreprises italiennes afin de bénéficier de leurs expériences, d’autant que l’Algérie connaît un manque dans ce domaine».

Il a également évoqué la possibilité de programmer des rencontres bilatérales entre les entreprises algériennes d’installation d’ascenseurs et les entreprises italiennes de production et de réalisation, ce qui permettra de renforcer la coopération conjointe entre les deux pays amis, selon le même communiqué.

Par Slimane T.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *