28/05/2024
FINANCE

Finances: Réunion du Haut Comité d’évaluation et d’alerte des Risques Budgétaires

Le ministre des Finances, Laaziz Faïd, a présidé le dimanche, une réunion du Haut Comité d’évaluation et d’alerte des Risques Budgétaires,  en présence des Directeurs Généraux du ministère des Finances et des représentants du ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales.

« Cette rencontre a  été marquée également, par la présence des dg de la CNAS, de la CNR ainsi que du PDG du CCR et du représentant de la Banque d’Algérie », lit-on dans un communiqué du ministère qui précise que  cette initiative, instaurée dans le cadre de la loi organique n°18-15 du 2 septembre 2018, « vise à anticiper et évaluer les risques budgétaires potentiels impactant les finances publiques ».

« Conformément aux missions définies par l’arrêté du 8 juin 2021, le Haut Comité œuvre dans des domaines clés tels que les aspects macroéconomiques, la dette publique, le financement des systèmes de sécurité sociale, les participations de l’État dans diverses entités, et les finances des collectivités locales », souligne-t-on dans le même document.

Lors de cette réunion, des points stratégiques ont été abordés, notamment l’évolution de l’économie nationale sur la période 2022-2023, les perspectives pour 2024-2026, la trésorerie de l’État et la dette publique.

Dans ce sillage, le ministre des Finances,  a souligné les résultats encourageants de l’économie nationale sur la période 2022-2023, et a exprimé son optimisme pour les perspectives pour 2024-2026.  Il explique que ces avancées témoignent de la résilience de notre économie et de l’efficacité des politiques financières mises en œuvre

« Des examens approfondis ont été, également, consacrés à la soutenabilité de la dette publique, aux risques budgétaires liés aux entreprises et établissements publics, ainsi qu’à la situation financière des caisses de sécurité sociale (CNAS, CNR) et des collectivités locales », a-t-on ajouté.

A ce propos, Laaziz Faïd a affirmé que la transparence, la vigilance et la prévision sont au cœur de l’approche envers les risques budgétaires pour les identifier et les anticiper.

La réunion a abordé, également, les risques budgétaires associés aux changements climatiques, reflétant ainsi l’engagement du Haut Comité envers une gestion financière globale et résiliente.

« Cette réunion marque une étape importante dans le suivi attentif des risques budgétaires, démontrant la volonté du Haut Comité à garantir la stabilité et la pérennité des finances publiques conformément aux orientations de la réforme budgétaire en cours », conclut le communiqué.

R E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *