28/05/2024
ACTUALITENATIONAL

Foire commerciale inter-africaine 2025: Un événement majeur pour renforcer l’intégration africaine

Le directeur général de la Société algérienne des foires et des exportations SAFEX, M. Karim Boukadoum, a affirmé, mardi, que la quatrième édition de la Foire commerciale inter-africaine (IATF), prévue en 2025 à Alger, sera un événement majeur pour renforcer l’intégration africaine et développer la complémentarité continentale.

« L’intégration africaine et le partenariat inter-africain sont la seule solution pour le développement de notre continent », déclare M. Boukadoum lors de son passage dans l’émission L’Invité de la rédaction  sur la chaîne 3 de la Radio algérienne, soulignant le rôle important de l’Algérie dans cette dynamique.  

« Cette foire, en sa quatrième édition, concrétisera la stratégie de l’Algérie avec sa destination africaine, et marque une étape décisive dans le processus d’intégration en Afrique engagé depuis plusieurs années », estime-t-il.

M. Boukadoum a rappelé, à ce propos, les moyens déployés et les réalisations accomplies par le président de la République pour concrétiser cette stratégie, citant notamment l’élaboration de textes, l’affirmation de la ZLECAF, la création de zones franches et le renforcement des moyens de transport. « Les premiers résultats de cette stratégie, avance-t-il, sont satisfaisants ».

Pour sa part, l’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA) considère l’accueil par l’Algérie de l’Exposition interprofessionnelle africaine (IATF) en 2025, dont le Premier ministre a  supervisé la cérémonie de signature de l’accord d’accueil, comme un événement important, indique l’association dans un communiqué.

En effet, ce rendez-vous susceptible d’ouvrir un large champ pour la promotion du «made in algeria», augmentant le volume des échanges commerciaux entre l’Algérie et les pays africains et promouvant ainsi le partenariat économique et l’investissement entre les opérateurs économiques et leurs homologues africains.

L’ANCA  a rappelé que la désignation de l’Algérie pour abriter cette quatrième édition d’IATF  fait suite  aux infrastructures de base dont dispose l’Algérie, ainsi que les projets logistiques qu’elle a commencé à mettre en œuvre au cours des dernières années, parallèlement aux réformes qu’elle a entreprises dans le système juridique et bancaire.

S R

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *