25/05/2024
REGIONS

Ghardaïa: 3000 têtes bovines vaccinées contre la fièvre aphteuse

Pas moins de 3.000 têtes bovines ont été vaccinées contre la fièvre aphteuse dans la wilaya de Ghardaïa, a-t-on appris, jeudi, auprès de l’Inspection vétérinaire relevant de la direction
locale des services agricoles (DSA). Cette opération de vaccination généralisée et gratuite du cheptel bovin, entamée en fin décembre dans le cadre des initiatives proactives de prévention contre la dite zoonose « fièvre aphteuse », a touché à ce jour les vaches laitières, les taureaux géniteurs et les génisses, de quelque 87 éleveurs afin de renforcer et de consolider l’immunité du patrimoine animalier de la wilaya, a précisé à l’APS, l’inspecteur vétérinaire de la wilaya, Tarek Rezoug.
Cette campagne de vaccination anti fièvre aphteuse, se déroule dans de bonnes conditions sur l’ensemble du territoire de la wilaya, a affirmé l’inspecteur vétérinaire soulignant que cette opération est réalisée « exclusivement » par les 22 docteurs vétérinaires fonctionnaires de la DSA. Et d’ajouter que des investigations et prospections quasi quotidiennes sont organisées par les services vétérinaires à travers les étables et exploitations agricoles pour déceler les indices ou symptômes évocateurs de cette maladie virale, extrêmement contagieuse qui touche les bovins, ovins, caprins, et non transmissible à l’homme, a assuré M. Rezoug. Il a fait observer qu’un dispositif préventif de veille sanitaire et d’alerte des épizooties notamment la fièvre aphteuse est en vigueur dans les communes de la wilaya, suite à l’apparition de cas suspect dans certaines wilayas du pays. Un réseau de veille sanitaire et d’alerte permanent contre cette épizootie a été renforcé à titre préventif dans les différentes localités de la wilaya de Ghardaïa réputée comme « bassin laitier du Sud du pays » depuis
l’apparition de cas suspect dans certaines wilayas du pays. Pour rappel, un arrêté du wali de Ghardaïa visant à protéger le cheptel de la wilaya a été promulgué et porte sur une restriction des déplacements des animaux, l’interdiction des lieux de rassemblement des animaux sensibles à la maladie (bovins, ovins et caprins) tels les marchés à bestiaux, la veille au respect de la réglementation sanitaire et les règles d’hygiène dans les exploitations agricoles, les étables et les écuries, a précisé l’inspecteur vétérinaire de la wilaya. Ces mesures visent essentiellement à protéger le cheptel bovin de la wilaya estimé à 4.000 têtes contre la contamination dont les répercussions
socioéconomiques sont considérables notamment dans le secteur agricole, a précisé M. Rezoug assurant qu’aucun cas de fièvre aphteuse n’a été décelé à ce jour dans la wilaya de Ghardaïa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *