22/02/2024
ACTU

Habitat: Réalisation de 326 structures publiques en 2024

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi a affirmé, lundi à Alger, qu’un projet de réalisation de 326 structures publiques en 2024 a été tracé au profit des secteurs de l’Education nationale, de la Santé et de la Sécurité avec une enveloppe budgétaire considérable, mettant l’accent sur la nécessité de pallier les lacunes enregistrées en la matière dans certaines wilayas.

S’exprimant lors d’une rencontre d’évaluation sur le bilan de 2023 et les perspectives de 2024 en matière d’équipements publics, le ministre a fait savoir que dans le cadre du budget de l’exercice 2024, 261 mds DA
d’autorisations d’engagement et 126,8 mds DA d’affectations de paiement ont été consacrés, « à même de permettre la réalisation du programme prévu par la loi de finances « LF 2024 » qui regroupe 326 structures publiques réparties à travers l’ensemble du territoire national.

Lors de cette rencontre, qui s’est déroulée en présence des directeurs des équipements publics (DEP) des 58 wilayas, M. Belaribi a indiqué que l’examen et la réalisationde 100 écoles primaires, 59 CEM, 40 lycées, 40
sièges de sûreté et 30 polycliniques sont également prévus dans ce cadre.

« Le ministère a enregistré, à titre de réalisation, 25 écoles primaires, 7 CEM, 6 lycées, 13 sièges de sûreté et 5 polycliniques », a-t-il ajouté.

Le budget du secteur, affirme M. Belaribi, a été révu à la hausse pour atteindre les 1.104,32 mds DA d’autorisations d’engagement et 564,313 mds DA d’affectations de paiement.

Soulignant « l’intérêt majeur » qu’accorde le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune au secteur de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, le ministre a affirmé que la réalisation des projets programmés nécessitait la mise en place « d’une stratégie bien ficelée qui repose sur les compétences diplômées des universités algériennes à l’instar des cadres et des ingénieurs, outre la coordination permanente entre les Directions des équipements publics et les Directions de l’Education ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *