28/05/2024
ACTUALITENATIONAL

Intégration économique arabe: Zitouni appelle à l’intensification des efforts

L’intensification des efforts pour concrétiser l’intégration économique arabe et élargir la coopération commerciale, a été l’appel du ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, lors de son discours de la session du CAES (Conseil arabe économique et social) à Manama (Bahreïn).

Devant ses confrères arabes, notre ministre a mis en relief, les efforts de l’Algérie pour consolider cet objectif et affirme «Nous devons aujourd’hui travailler ensemble et intensifier nos efforts pour atteindre l’intégration économique arabe escomptée et réaliser le développement durable auquel nous aspirons, à travers l’édification d’une base économique solide pour nos pays arabes »

Il faut souligner cette session du Conseil arabe économique et social, est préparatoire et est un préalable au 33e Sommet arabe qui se tiendra au Royaume de Bahreïn.

Aussi, lors de son allocution a il a exprimé la volonté de l’Algérie de concourir à la promotion de la région arabe, laquelle « est en mesure de jouer un rôle efficace à l’ère de la mondialisation, de renforcer l’intégration économique arabe, de réaliser le développement socio-économique et d’élargir les domaines commercial et d’investissement ». La réunion préparatoire se veut une opportunité pour promouvoir l’action socio-économique et le développement, à travers l’adoption des thèmes mentionnés dans le dossier économique et social à soumettre au Sommet arabe, a ajouté le ministre, précisant que les pays arabes « fondent de grands espoirs » sur les décisions issues de ce Sommet et aspirent à réaliser des résultats concrets.

Si la conjoncture actuelle est quelque peu difficile, cela ne doit en aucun cas amoindrir les efforts pour y parvenir, en raison des évènements qui secouent la Palestine, et par conséquent souligne M Zitouni.

Il a évoqué la « conjoncture difficile » qui marque la tenue de la réunion du CESA préparatoire au Sommet arabe, « en raison de ce qui se passe en Palestine avec les crimes de génocide perpétrés contre nos frères palestiniens qui font face à l’agression la plus féroce de toute l’histoire de l’humanité, visant à anéantir la cause palestinienne par tous les moyens possibles ».

Par conséquent, «nous devons tous, plus que jamais, agir en tant que bloc et à travers les différentes structures et organisations de l’action arabe commune pour veiller à la mise en œuvre des décisions découlant du Sommet arabe, en particulier celles qui renforcent notre soutien inconditionnel à larésistance du peuple palestinien », a-t-il dit, tout en rappelant, dans ce sens, les efforts de l’Algérie, partant de ses principes constants et historiques de soutien à la cause palestinienne et aux justes, et sous les hautes directives du président de laRépublique, M. Abdelmadjid Tebboune, sur plusieurs fronts diplomatiques au regard de son statut de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies. L’Algérie a de tout temps prôné le dialogue inter arabe et l’intensification des échanges commerciaux entre pays frères.

Au terme de son allocution, le représentant algérien s’est dit convaincu que le Sommet arabe de Bahreïn contribuera de manière « efficace » à la promotion de l’action arabe commune, notamment en abordant des questions qui soutiennent la coopération bilatérale dans les domaines économique et social, et d’autres liées au soutien à la résistance du peuple palestinien, outre les stratégies de coopération dans différents domaines tels que la jeunesse, la sécurité, la sécurité hydrique et le tourisme. C’est d’ailleurs dans cette optique que le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, a été reçu, jeudi à Manama, par son homologue bahreïni, Abdulla Bin Adel Fakhro, avec lequel il a convenu d’activer la commission mixte de coopération, indique un communiqué du ministère. A cette occasion, le ministre a passé en revue les opportunités d’investissement prometteuses en Algérie et les avantages prévus par la nouvelle loi sur l’investissement, soulignant que l’Algérie encourage les investissements inter-arabes et le commerce interrégional.

Pour sa part, M. Fakhro a fait part de l’intérêt des sociétés bahreïnies à investir dans plusieurs secteurs, notamment dans le domaine des industries agroalimentaires, des médicaments, des industries pétrochimiques et des télécommunications, outre l’appui à l’entrepreneuriat et aux startups.

Par Réda Hadi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *