21/02/2024
ACTUENERGIE

Le Brent à plus de 78 dollars mardi à Londres

Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse mardi, les investisseurs se montrant prudents dans la continuité des tensions géopolitiques au Moyen-Orient.

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en mars, montait de 0,45%, à 78,50 dollars.
Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI), pour livraison en février, grappillait 0,01%, à 72,69 dollars.

« En l’absence de conséquences réelles et palpables sur l’offre pétrolière, les prix devraient évoluer dans la fourchette actuelle de 72 à 82 dollars », indiquent des analystes.

Côté gaz naturel, le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, évoluait en petite baisse de 0,8%, à 29,675 euros le mégawattheure (MWh), peu après avoir touché 29,210 euros, un plus bas
depuis août 2023.

Même en pleine saison de chauffage, « la demande continue d’être faible et (…) l’offre reste élevée », soulignent les analystes.

Si une nouvelle vague de froid en Europe alimente certes la demande de gaz à court terme, « les prévisions suggèrent des conditions (météorologiques) beaucoup plus douces plus tard dans le courant de l’année », suffisant à faire fléchir les cours, d’après les analystes.

Les stocks européens de gaz sont actuellement remplis à environ 80% de leur capacité, soit bien plus que la moyenne à cette période de l’année. « Cela signifie que l’Europe est bien équipée en gaz pour passer l’hiver », font valoir les analystes.

R E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *