21/02/2024
ACTUNATIONAL

Lutte anti-cancer: Des progrès dans le dépistage précoce du cancer

Le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi a affirmé dimanche à Alger que l’acquisition de moyens modernes de diagnostic du cancer a permis de réaliser des progrès tangibles en matière de dépistage et de diagnostic précoce qui contribueront à réduire le nombre de décès malgré la tendance à la hausse de cette maladie en Algérie et dans le monde.

Dans une allocution lue en son nom par le Directeur général de la prévention et de la promotion de la santé au ministère de la Santé, Dr Djamel Fourar à l’ouverture de la rencontre annuelle du Réseau national des Registres du cancer, M. Saihi a souligné que « les moyens modernes de diagnostic acquis ont permis de réaliser des progrès dans le dépistage et le diagnostic précoce de la maladie, ce qui rendra possible la réduction du nombre de décès en dépit de la tendance à la hausse des cas ».

Selon le ministre, la prise en charge des cas qui répondent au traitement, rendrait possible cette baisse  avec la contribution de tous, soulignant que cette maladie est actuellement considérée comme une maladie curable.

M. Saihi a également souligné que l’exploitation des données des registres du cancer pour les années 2020 et 2021 publiées par le Réseau national confirme « la tendance à la hausse du cancer en Algérie et dans le monde, en raison de plusieurs facteurs dont la vieillesse, une mauvaise hygiène de vie, l’absence du sens de responsabilité individuelle et collective, les comportements préjudiciables à la santé outre les facteurs environnementaux ».

Pour une exploitation optimale des fichiers nationaux, le ministère s’attèle à « former les employés qualifiés dans la collecte d’informations sur le cancer, en procédant à l’échange d’informations à travers l’utilisation du logiciel de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) +Canreg5+, utilisé par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) », a ajouté M. Saihi.

Il a souligné que dans le cadre du Plan national de lutte contre le cancer 2024-2030, il sera procédé à la définition des priorités sur la base des prévisions et au développement de modèles statistiques pour les données du réseau.

Lors de cette rencontre annuelle à laquelle a assisté le président de l’Instance nationale chargée de l’initiative de lutte contre le cancer, Adda Bounedjar, les statistiques relatives aux fichiers nationaux dédiés au cancer pour l’année 2020 ont été présentées, faisant ressortir 42.747 cas de cancer dont 24.118 de femmes atteintes et 18.629 d’hommes atteints, le cancer du sein chez les femmes en tête.

R E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *