03/03/2024
REGIONS

Oran: Le réseau de la fibre optique haut débit bientôt généralisé

La société Algérie Télécom a intensifié ses opérations de raccordement de différentes zones de la wilaya d’Oran au réseau de la fibre optique de haut débit (FTTH) en vue de raccorder l’ensemble de ses abonnés à ce réseau, à court terme, a-t-on appris, du directeur opérationnel d’Algérie Télécom de la wilaya, Bounihi Bouabdellah.

La direction opérationnelle d’Oran a mobilisé l’ensemble de ses moyens humains et matériels et ses équipes techniques pour accélérer cette opération, a souligné le même responsable en marge de l’opération de raccordement de la cité 1 063 logements AADL à l’USTO. Il a souligné que l’opération de raccordement des différentes cités d’habitat à la fibre optique est en constante extension dans la wilaya d’Oran, et « nous visons à atteindre, dans des délais très courts, une wilaya complètement raccordée au réseau de fibres optiques et nous y parviendrons, grâce à la mobilisation de tous au niveau de notre direction », a ajouté le même responsable. M. Bounihi a souligné que le réseau de fibre optique permet de remplacer l’ancien réseau de cuivre, « qui a subi plusieurs at taques et l’abonné continue à payer pour cela », ajoutant, dans ce cadre, que pas moins de 15 000 abonnés ont été touchés, dernièrement, par le sabotage de l’ancien réseau parmi les 200 000 abonnés, mais les travaux son en cours pour leur raccordement au nouveau réseau « dans les brefs délais ». L’opération de raccordement dont a bénéficié la cité des 1.063 logements AADL de l’USTO, dont l’ancien réseau a fait l’objet de sabotage, permettra au citoyen de bénéficier de plusieurs services, dont l’internet à haut débit, jusqu’à 300 mégaoctets, les appels téléphoniques gratuits vers et depuis les lignes fixes, entre autres. Au niveau du quartier, quatre tentes ont été érigées, attirant un nombre important des citoyens pour profiter de cette offre proposée par Algérie Télécom, où l’abonné victime du sabotage de l’ancien réseau profite d’un modem gratuit, avec sa connexion et son installation, également gratuite, par une société spécialisée, tandis que les abonnés qui n’ont pas été victimes de sabotage du réseau doivent débourser une somme de 4 450 DA tout en bénéficiant d’un modem gratuit et de son installation à leurs domiciles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *