16/04/2024
NATIONAL

Pénurie de l’anesthésie dentaire: L’ordre des médecins dentistes lance un appel au chef de l’Etat

Le Conseil national de l’ordre des médecins dentistes vient de faire état de la pénurie de l’anesthésie dentaire en Algérie, un produit indispensable pour l’activité.

Après avoir sollicité en « vain » le ministère de la Santé, le Conseil de l’Ordre a adressé une correspondance au président de la République, Abdelmadjid Tebboune, pour lui faire part de cette pénurie et solliciter son intervention.

Dans la correspondance datée du 23 avril et signée par son président Dr Mohamed Reda Dib, le Conseil de l’ordre des médecins dentistes a expliqué que ce médicament « est indispensable pour effectuer des opérations dentaires urgentes et ordinaires et son absence sur la scène nationale impacte négativement le fonctionnement des cliniques dentaires privées et publiques », en plus des « effets néfastes sur la santé publique ».

Prévenant que cette pénurie peut aussi avoir de graves conséquences sur le développement des maladies à long terme, le même Conseil a également fait savoir que cette pénurie a provoqué la fermeture de plusieurs cabinets à travers le pays, ce qui a forcé de nombreux médecins dentises au chômage, alors qu’ils sont obligés de s’acquitter de leurs charges sociales et de leurs impôts.

« Certains dentistes sont obligés de s’acquitter des loyers, d’autres doivent rembourser des crédits qu’ils ont contractés. Le médecin dentiste s’est retrouvé perplexe face à cette situation », a écrit le Conseil de l’ordre qui a imputé cette pénurie à l’arrêt de l’importation de ce médicament, soulignant qu’ »aucune information ne nous a été communiquée sur ce qui se passe sur le terrain en dépit de nos demandes d’explications ».

Le Conseil de l’ordre des médecins dentistes d’Algérie a demandé au président de la République d’intervenir pour donner des instructions strictes afin de rendre pour rendre disponible ce produit le plus tôt possible sur le marché national. « Les soins dentaires font partie des urgences médicales », a conclu le Conseil.

Par Slimane T

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *