21/04/2024
BOURSE

Point marchés: Baisse en vue en Europe, inquiétudes sur les taux et l’inflation

Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse à l’ouverture mercredi dans un contexte de regain des craintes d’une remontée prolongée des taux d’intérêt après la statistique mensuelle de l’inflation aux Etats-Unis qui a été diversement appréciée par les marchés.

D’après les premières indications disponibles, le CAC 40 devrait reculer de 0,25%, le Dax à Francfort perdrait aussi 0,25%, le FTSE 100 à Londres 0,21% et l’indice EuroStoxx 50 0,20%.

La séance devrait de nouveau être dominée par les interrogations sur les politiques des banques centrales au lendemain de la publication des prix à la consommation aux Etats-Unis qui ont montré à la fois une accélération sur un mois et un ralentissement en rythme annuel, laissant perplexes les investisseurs.

Deux responsables de la Réserve fédérale américaine, Lorie Logan et Thomas Barkin, ont cependant déclaré dans la foulée de cette publication que la Fed devrait continuer à relever le coût du crédit pour juguler suffisamment l’inflation, peut-être au-dessus du pic des taux actuellement imaginé par les marchés.

Avant la publication de l’inflation américaine, une enquête Reuters a montré que la Fed pourrait augmenter ses taux au moins à deux reprises cette année, mais les traders anticipent désormais trois hausses de taux et un pic à 5,25%-5,50% d’ici juillet, voire juin, contre 4,50%-4,75% actuellement.

En Europe, le gouverneur de la Banque centrale d’Irlande, Gabriel Makhlouf, a déclaré que la Banque centrale européenne (BCE) pourrait porter ses taux d’intérêt au-delà de 3,5% et les maintenir à ce niveau cette année face à une inflation jugée encore trop élevée. Une intervention de la présidente de la BCE, Christine Lagarde, est attendue ce mercredi à l’occasion d’un débat au Parlement européen.

En Grande-Bretagne, où l’inflation est également au coeur des préoccupations, les chiffres mensuels des prix à la consommation seront publiés à 07h00 GMT.

Sur le plan conjoncturel, les investisseurs prendront note ce mercredi des données mensuelles sur la production industrielle en zone euro et aux Etats-Unis ainsi que des chiffres américains des ventes au détail du mois de janvier.

Outre ces indicateurs macroéconomiques, la séance pourrait être rythmée par les publications financières de Carrefour, Kering, Heineken , Barclays, Cisco ou encore Kraft Heinz.

LES VALEURS A SUIVRE EN EUROPE :

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mardi, seul le Nasdaq ayant terminé dans le vert, après la publication des prix mensuels à la consommation aux Etats-Unis qui ont alimenté l’idée que la Fed va continuer à relever les taux d’intérêt dans les mois à venir.

L’indice Dow Jones a cédé 0,46%, ou 164,41 points, à 34.089,40 points.

Le S&P-500, plus large, a décliné de 0,03%, à 4.136,17 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 0,57% à 11.960,15 points.

Côté valeurs, Tesla a enregistré une hausse de près de 8%, ce qui porte sa progression depuis le début de l’année à plus de 60%, après avoir perdu les deux-tiers de sa valeur en 2022.

Boeing a vu son titre bondir à un pic en plus d’un an à la faveur d’une commande d’Air India pour 220 appareils.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l’indice Nikkei a fini en repli de 0,37% et le Topix, plus large, a cédé 0,27%.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai abandonne 0,51% et le CSI 300 recule de 0,63%.

L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) refluait de 1,4%.

TAUX

Le taux américain à deux ans se stabilise mercredi à 4,614% après avoir grimpé la veille en réaction à la statistique de l’inflation. Celui à dix ans recule d’un point de base, à 3,745% après un pic à 3,799% la veille.

CHANGES

Sur les marchés asiatiques, le dollar progresse légèrement (+0,13%) mercredi face à un panier de devises de référence, tandis que l’euro se stabilise à 1,0717 dollar (-0,17%).

La livre sterling se traite à 1,2153 dollar (-0,19%) avant les chiffres de l’inflation britannique.

PÉTROLE

Le marché pétrolier est affecté par des signes d’une hausse de l’offre et d’un ralentissement la demande: le Brent perd 1,08% à 84,66 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 1,15% à 78,15 dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *