17/06/2024
ACTUALITEAGRICULTURE/PÊCHE

Production de 15 millions de tonnes d’agrume: Cap sur la transformation et l’exportation

Le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Youcef Chorfa, s’est félicité, mardi à Alger, des résultats encourageants réalisés par la filière des agrumes. Une production record a été enregistrée durant cette saison 2023-2024.

Pas moins de 15 millions de quintaux ont été récoltés, a annoncé le ministre à l’inauguration d’un salon des producteurs des agrumes du Centre.   Un événement qui avait drainé une participation importante des différentes régions du Centre du pays et Ghardaïa et El-Menia comme invités d’honneur. 

Dans une déclaration à la presse, le ministre a fait savoir que plus de plus  80 000 hectares ont été réservés pour cette filière avec une moyenne de production de 15 millions de quintaux. Cette production est issue notamment des arbres implantés en 2017 et 2018. Il a indiqué que pour la première fois que la production nationale a atteint ce niveau, d’où la nécessité d’orienter les efforts maintenant vers la transformation industrielle et de tracer une feuille de route pour l’exportation. «Nous saluant également l’intensification aux niveaux des firmes, dont le nombre de plantes qui varient de 300 à 400 dans l’hectare à 800 arbres actuellement. Mais cela nécessite un accompagnement dans la transformation industrielle. On doit également élaboré une feuille de route pour l’exportation. La production est importante cette année et nous produits sont bios qu’on peut placer facilement dans les marchés internationaux», souligne le ministre Chorfa. Pour lui, ce salon nous a donné une cartographie sur les capacités de production de l’Algérie en matière d’agrume. Il a rappelé que l’organisation des différentes filières agricoles est la priorité du secteur et du président de la République. «Toutes les orientations et directives est de rendre le secteur agricole le secteur numéro un en Algérie. Pour cela, un accompagnement et des aides ont été accordées aux agriculteurs. Durant la campagne Labours-Semailles, plus de 70% de semences et engrais ont été attribués gratuitement par l’Etat. Ceci a permis d’atteindre des niveaux important en matière d’emblavement et nous attendons une année de production importante cette saison», précise-t-il. Selon le ministre, lorsque il y aura une abondante production  et durable et des prix stables, cela va imposer d’investir dans la transformation. La nouvelle loi sur l’investissement considérée comme révolutionnaire apporte l’accompagnement et les facilitations nécessaires pour les investisseurs. 

Pour sa part, le ministre du Commerce, Tayeb Zitouni a estimé que « nous sommes obligés de passer à l’investissement dans la transformation qui va donner de la valeur ajoutée et créer des emplois. Nous sommes également contraint d’aller vers l’exportation…Nous avons des produits de qualité et bios, dont la demande est forte sur les marchés à l’étranger».

Concernant la commercialisation, le ministre a annoncé que des espaces seront réservés pour la vente directe des agriculteurs de leurs produits aux niveaux des marchés de Magro. « Nous allons travailler avec le ministère de l’agriculture pour la création d’espaces pour la vente de ces produits et éliminer les intermédiaires spéculateurs», conclut-il.

Par Slimane T

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *