21/04/2024
NATIONAL

Réalisation de la sécurité alimentaire: « Toutes les conditions sont réunies en Algérie», selon Boughali

Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), M. Brahim Boughali, a affirmé, mardi, que toutes les conditions étaient réunies aujourd’hui en Algérie pour la réalisation de la sécurité alimentaire, saluant la volonté politique, à haut niveau pour concrétiser cette démarche.

Lors de l’ouverture d’une journée parlementaire sous le thème « Stratégie nationale pour assurer la sécurité alimentaire durable », organisée par le groupe parlementaire du Mouvement Al-Bina au siège de l’APN, M. Boughali a fait savoir que les conditions de la réalisation de la sécurité alimentaire « étaient réunies, notamment la volonté politique et la détermination pour gagner ce pari, outre la disponibilité de la ressource humaine capable de relever le défi ».

Le même responsable a mis en avant l’intérêt particulier accordé au secteur agricole et à la sécurité alimentaire, par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, qui « a placé ce secteur parmi les priorités, ce qui nous a permis de  réaliser un bon niveau de production, de réduire la facture d’importation et de drainer des devises ».

Et de poursuivre : »ce qui a été réalisé en peu de temps grâce à un climat juridique, politique et financier adéquat permet de promouvoir la production pour garantir l’autosuffisance et exporter les produits dans le cadre de la création de ressources alternatives à la rente pétrolière ».

Selon M. Boughali, l’Algérie a fait face à l’instabilité qu’a connu le monde en raison de la pandémie et des changements climatiques, et qui a entrainé un dérèglement de l’alimentation mondiale et une hausse des prix des produits, avec « une série de mesures nécessaires et adéquates pour protéger la société de la pénurie des produits », rappelant, à ce propos, les déclarations du président de la République à la presse nationale « la solution radicale pour faire face aux prix élevés et à la pénurie des produits alimentaires dans le marché est de renforcer la production nationale ».

Il a également rappelé la feuille de route (2020-2024) inscrite au programme d’action du Gouvernement basé sur le programme du président de la République et qui prévoit principalement le développement de l’agriculture saharienne, la promotion de l’économie verte et l’application des systèmes d’irrigation par aspersion au niveau de près de 939.200 hectares (64% de la superficie globale irriguée).

Il s’agit également de l’utilisation des énergies renouvelables dans les exploitations agricoles situées dans les Hauts-plateaux et le Sud, la promotion des forêts et le recours à l’université en tant que partenaire important dans la promotion de l’innovation et de la recherche.

Le président de l’APN a également salué les efforts de la Commission de l’Agriculture, de la Pêche et de la Protection de l’environnement de l’APN pour son accompagnement aux efforts du Gouvernement en vue de promouvoir le secteur, notamment les missions d’information de ladite commission.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *