16/04/2024
AFRIQUE

Représentant de l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica) en Tunisie

«Le concept Kaizen ouvre de nouvelles perspectives de coopération triangulaire»

La Tunisie est l’un des premiers pays en Afrique à avoir bénéficié de l’appui de la Jica pour l’adoption du concept «Kaizen» dès 2006. Ce projet, qui vise à améliorer la qualité et la productivité de l’industrie tunisienne, figure parmi les projets phares de l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica) en Tunisie. Après avoir été exécuté en Tunisie depuis plus de 10 ans, ce projet ouvre actuellement de nouvelles perspectives pour une coopération triangulaire Tunisie-Japon-Afrique dans le transfert du savoir-faire vers d’autres pays africains. Nous avons interviewé Shuhei Ueno, représentant résident de la Jica en Tunisie, pour en savoir plus sur l’origine du concept Kaizen, comment l’appliquer en Tunisie et les initiatives de la Jica pour sa dissémination.

«Kaizen» est un concept japonais qui vise à améliorer la productivité grâce à de petites améliorations en continu pour l’élimination des problèmes rencontrés au quotidien, associés à une optimisation progressive des processus, ne nécessitant pas de gros investissements. Ce concept vise à améliorer la productivité et l’efficacité des équipes au travail, mais aussi de l’entreprise en général. En effet, Kaizen a été créé et a joué un rôle fondamental dans le développement de l’industrie manufacturière du Japon comme Toyota, qui a permis au Japon, grand pays manufacturier, de suivre un modèle unique de développement en soutenant la croissance économique rapide du pays au niveau de la production.

La Jica met en œuvre des projets d’amélioration de la qualité et la productivité de l’industrie manufacturière en Tunisie en introduisant, par exemple, l’approche 5S-Kaizen dérivée des termes japonais «Seiri», «Seiton», «Seiso», «Seiketsu», et «Shitsuke». En traduction française, ces mots signifient respectivement «trier», «ranger», «nettoyer», «standardiser», et «se discipliner». Cette approche met l’accent sur l’organisation effective de l’environnement physique du travail dans un premier temps, mais progressivement, sur les aspects fonctionnels aussi. Ce qui, par l’influence des 5S, simplifie l’environnement du travail, réduit les activités non productives et les pertes, tout en faisant la promotion d’un rendement de qualité et de la sécurité.

Depuis des années, la Jica promeut l’Initiative Kaizen Afrique (AKI) en collaboration avec l’Agence de développement de l’Union africaine (Auda-Nepad) dans le but de renforcer le secteur privé africain par la vulgarisation du Kaizen. Avec cette initiative, plus de 25 pays en Afrique exécutent des projets de dissémination de Kaizen avec la Jica et participent à des formations sur ce sujet. Un de ces pays est la Tunisie. Les projets de coopération de la Jica pour introduire le Kaizen en Tunisie ont débuté en 2006, faisant de la Tunisie un des premiers pays en Afrique à bénéficier de l’appui de la Jica. Le projet le plus récent en Tunisie s’est achevé en décembre 2021. La dernière phase de ce projet a permis le renforcement des capacités du ministère de l’Industrie, des Mines et de l’Energie ainsi que des différents centres techniques dans la dissémination du Kaizen.

Ainsi, 23 maîtres formateurs, 24 formateurs avancés et 16 formateurs de base issus de centres techniques ont été formés au Kaizen par les experts japonais de la Jica. L’objectif était de constituer un noyau d’experts tunisiens capables de prendre le relais et de continuer à diffuser le concept Kaizen aux entreprises tunisiennes.

A travers des projets Kaizen en Tunisie, nous avons déjà réussi à améliorer, d’une moyenne entre 60 et 80%, la productivité dans une centaine d’entreprises pilotes des secteurs électromécanique, chimique et de textile, grâce à l’intervention d’experts japonais et de maîtres formateurs tunisiens formés dans le cadre de ce projet.

L’application du concept Kaizen en Tunisie s’est illustrée par son excellence, même au niveau africain. L’entreprise tunisienne «Phoenix Mecano Elcom», spécialisée dans la fabrication et l’assemblage des composants électromécaniques, a remporté le «Prix Kaizen Africain» relatif à l’année 2022, et qui distingue les meilleures entreprises au niveau africain dans la mise en place du concept Kaizen. D’autres entreprises tunisiennes ont également été distinguées lors des éditions de 2020 et 2021, par ce même «Prix Kaizen Africain».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *