16/04/2024
INTERNATIONAL

Séisme en Turquie: Les dégâts matériels «dépassent les 100 milliards de dollars»

Le tremblement de terre qui a frappé la Turquie et la Syrie le 6 février dernier a dévasté une zone de plus de 20 000km².

La secousse de magnitude 7,8 sur l’échelle ouverte de Richter a tué près de 46 000 personnes et fait 105 000 blessés en Turquie, et près de 6 000 personnes ont aussi perdu la vie en Syrie.

Elle a également détruit ou condamné 214 000 bâtiments, hauts parfois de plus d’une douzaine d’étages, dans onze des 81 provinces turques.

Quant aux dégâts matériels, ils se chiffrent en milliards de dollars. Ils «dépassent les 100 milliards de dollars», selon un calcul sommaire de la Banque mondiale, de l’ONU, de l’Union européenne et du gouvernement turc.

«Il est déjà clair que les seuls dégâts matériels vont se monter à plus de 100 milliards de dollars», a déclaré Louisa Vinton, responsable pour la Turquie du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) par visioconférence depuis Gaziantep lors d’un briefing régulier de l’ONU à Genève, citée par l’AFP.

«Les coûts de reconstruction et tout ce qui aura à voir avec le fait de mieux reconstruire et de reconstruire plus écologiquement vont évidemment encore dépasser ce montant», a souligné Mme Vinton.

Ces estimations sont encore basées sur des données provisoires, mais le montant de 100 milliards de dégâts sera présenté à une Conférence de donateurs pour aider à la reconstruction qui doit se tenir le 16 mars à Bruxelles, a précisé Mme Vinton.

Face à ces montants énormes, Mme Vinton a dit sa «déception et sa tristesse» sur le manque de générosité des donateurs. Actuellement, l’appel d’urgence à des fonds d’un milliard de dollars lancé le 16 février n’est couvert qu’à 9,6%, a-t-elle dit.

Des villes turques, dans les provinces de Kahramanmaras près de l’épicentre et de Hatay, à la frontière syrienne, ont été dévastées, obligeant les autorités à enterrer à la hâte des milliers de personnes dans des cimetières improvisés, creusés dans les champs et en forêt, après des adieux hâtifs.

Les autorités estiment que 14 millions de personnes ont été affectées par le séisme, soit un sixième de la population turque.

Parmi elles, 3,3 millions ont dû quitter les zones sinistrées, selon le président Recep Tayyip Erdogan. Près de 2 millions de personnes vivent actuellement sous des tentes ou dans des conteneurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *