03/03/2024
REGIONS

Skikda: 12.000 tonnes de poisson attendues à fin 2023

La production de différentes espèces de poisson devrait atteindre dans la wilaya de Skikda, « à la fin de l’année en cours », les 12.000 tonnes, une performance atteinte à la faveur de la réception
cette année de nombreux projets structurants pour le secteur.  Les services en charge du secteur localement escomptaient une « augmentation substantielle » de la production halieutique comparativement à celle de 2022 qui était de l’ordre de 10.500 tonnes, a indiqué à l’APS le directeur de la pêche et de l’aquaculture, Naïm Belakri. L’accroissement de la production s’explique principalement, selon M. Belakri, par l’entrée en production, en début d’année, d’une ferme spécialisée dans l’aquaculture marine, pour la première fois dans la wilaya de Skikda, en plus des premières sorties en mer d’embarcations de pêche construites dans les ateliers de construction navale, et du remplacement d’anciens bateaux devenus vétustes. Le directeur de la pêche et de l’aquaculture a fait part, dans ce contexte, de la production, depuis janvier dernier et jusqu’à fin
septembre, de 7.071 tonnes de poisson bleu, 708 tonnes de poisson blanc, 206 tonnes de crustacés, 25 tonnes de mollusques et 285 tonnes de dorade provenant de l’aquaculture marine en mer, en plus de la production de la pêche continentale dans les barrages d’El Kénitra et de Zit El Anba. Il a
également indiqué que l’augmentation du nombre de bateaux de pêche immatriculés dans la wilaya a été déterminante dans l’accroissement de la production par rapport à 2022. S’agissant de l’aquaculture, le même responsable a déclaré que l’année 2023 a vu l’entrée en production, dans la commune d’El Marsa, d’une unité aquacole utilisant des cages flottantes, pouvant produire jusqu’à 800 tonnes de dorade royale, au moment où une seconde ferme pour l’aquaculture marine a été réalisée en août dernier. Cette dernière, d’une capacité de production de 420 tonnes de poisson entre dorade royale et loup de mer, entrera en production en 2024, selon M. Belakri qui a également ajouté qu’une concession a été attribuée, dans la région de Kerkera (ouest de Skikda), pour la réalisation d’une ferme spécialisée dans la mytiliculture (élevage de moules) d’une capacité de 50 tonnes/an.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *