16/04/2024
INDUSTRIEACTU

Technologie de l’industrie des drones: «Le taux d’intégration en Algérie a atteint les 60%»

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, a affirmé à Tipasa, que les chercheurs algériens maîtrisent désormais la technologie de l’industrie des drones, dont le taux d’intégration en Algérie a atteint les 60%.

« Le secteur aspire à la valorisation des résultats de la recherche scientifique de manière concrète et pratique, et à faire de l’innovation un catalyseur du renouveau industriel », a déclaré M.Baddari en marge d’une visite d’inspection des laboratoires de recherche scientifique de Bou Ismail, en compagnie du ministre de l’Economie de la connaissance, des Startups, et des Mirco- entreprises, Yacine El-Mahdi Oualid.

Il a cité pour preuve la réalisation de trois modèles de drones au Centre de recherche en technologie industrielle (CRTI) de Bou Ismail.

Soulignant que l’Algérie a atteint un taux d’intégration de 60% dans cette technologie, le ministre a estimé que le pays est « capable, après le développement des modèles finaux et l’amélioration de ce qui doit l’être, de commercialiser ces produits, voire même les exporter vers l’étranger ».

A noter qu’un groupe de chercheurs du CRTI à développé trois modèles de drones dans le cadre de conventions de coopération signées avec la Direction générale de la protection civile, la Direction générale des forêts (DGF) et le ministère de l’Agriculture, au moment où les procédures d’obtention du brevet d’invention sont actuellement en cours.

Il s’agit, en l’occurrence, de trois modèles de drones, à voilure fixe, à décollage vertical et hybride, dont les premiers essais ont été menées avec succès. « Un 4e modèle est actuellement en cours de réalisation, un drone de surveillance des installations industrielles », selon les explications fournies, sur place, au ministre.

A son tour, M.Yacine El-Mahdi Oualid a souligné l' »importance stratégique des systèmes héliportés, à l’instar des technologies de l’industrie des drones », plaidant pour « la nécessité d’œuvrer à la valorisation des résultats de la recherche scientifique et de sortir des laboratoires vers l’industrialisation ».

« On constate une importante maîtrise de la technologie de l’industrie des drones », a t-il ajouté, appelant à « la valorisation » de ce fait.

Le ministre a également souligné « la possibilité offerte aux chercheurs de bénéficier des mécanismes de création de startups, dont les incubateurs ».

Cette visite des deux ministres au CRTI a notamment permis l’inauguration d’un incubateur d’entreprises au niveau du centre.

La délégation ministérielle a, en outre, effectué une visite au Centre de recherche scientifique et technique en analyses physico-chimiques (CRAPC) de Bou Ismail, où elle a inspecté nombre de laboratoires de recherche scientifique, avant d’inspecter un nombre de startups récemment créées dans divers domaines relatifs aux sciences des matériaux, les sciences, la technologie et les sciences alimentaires.

L’opportunité a donné lieu au lancement officiel, par les deux ministres, de l’activité d’une entreprise tertiaire spécialisée dans la commercialisation de produits chimiques destinés au secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

R E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *