25/05/2024
NATIONAL

Travaux publics: Plus de 289 milliards DA affectés aux projets du secteur en 2024

Un budget de 289,23 milliards DA a été alloué aux projets des Travaux publics et des Infrastructures de bases pour l’année 2024, destinés au développement et à l’entretien des routes, au renforcement de l’infrastructure des ports et des voies ferrées et du transport ciblé, a indiqué mardi à Alger le ministre du secteur, Lakhdar Rekhroukh. Ces chiffres ont été avancés lors de l’exposé du ministre sur la stratégie de son département ministériel et ses programmes, devant les membres de la Commission de l’équipement et du développement local au Conseil de la nation, lors d’une séance présidée par M. Ilyes Achour, président de la Commission.

Le programme du secteur pour 2024 en matière de développement des routes comprend le lancement de projets relatifs au dédoublement des voies sur une distance de 461 km et à la réalisation de routes sur une distance de 43 km et la remise à niveau des routes sur une distance de 309 km, selon les précisions de M. Rekhroukh. S’agissant de l’entretien des routes, le programme tracé pour cette année comprend 38 opérations de renforcement sur une distance de 582,5 km et 58 opérations de maintenance des autoroutes en sus de 39 opérations de maintenance des routes des wilayas. Pour l’infrastructure des ports, le programme comprend deux projets pour l’aménagement du front de mer et 11 opérations de renforcement de ports et 19 opérations de maintenance ordinaire de ports. Quant aux projets de développement des infrastructures du Rail, le ministre a affirmé que 120 milliards DA y ont été consacrés, tandis que les projets de développement de l’infrastructure du transport ciblé ont bénéficié de 31 milliards DA, selon les chiffres avancés par le ministre. Pour les projets des chemins de fer, M. Rekhroukh a précisé que les travaux en cours concernent 2.773 km de nouvelles lignes, et 727 km concernent le dédoublement des lignes actuelles, relevant que les lignes exploitées avaient atteint 4.734 km alors que les lignes en cours d’études ont atteint 5.650 km.

Evoquant les projets d’aménagement des routes pour diminuer l’embouteillage dans la capitale, M. Rekhroukh a relevé que, en attendant l’intensification et le développement du réseau du transport public, le secteur a entamé une série de mesures proactives, et ce, à travers l’enregistrement de 27 projets relatifs à l’aménagement des routes et la réalisation de nouveaux ronds-points.

« Ce programme a été lancé avec 23 projets, avec un taux d’avancement de travaux oscillant entre 20% et 100%, tandis que le reste des projets démarrera après leur dégel », a indiqué le ministre.

R E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *