25/05/2024
ACTUALITEINDUSTRIE

Trituration de graines oléagineuses à l’usine Koutama: Les premiers essais « en avril prochain

Le ministre de l’Industrie et de la production pharmaceutique, Ali Aoun, a indiqué, jeudi après-midi à Jijel, que les essais préliminaires de trituration de graines oléagineuses seront effectués en « avril prochain » à l’usine Koutama Agrifood de Taher pour permettre la commercialisation d’huile de table « dès juin 2024 ».

Le ministre qui s’enquérait de l’avancement des travaux de réalisation de l’usine Koutama Agrifood, située dans la localité de Bazoul, dans la commune de Taher, a souligné, dans une déclaration à la presse, que les travaux « avançaient à un bon rythme, conformément aux délais et au planning convenus précédemment ».

M. Aoun a fait part du « grand intérêt » accordé à ce projet par les plus hautes autorités du pays, d’autant, a-t-il rappelé, que cette usine spécialisée dans l’activité de trituration des graines oléagineuses et la production des huiles et de tourteau, contribuera, une fois opérationnelle, à répondre aux besoins du marché national de l’huile de table.

Au début de son exploitation, l’usine couvrira les besoins du marché national de l’huile de table à hauteur d’environ 20 %, et à hauteur de 70 à 80 % en ce qui concerne les aliments pour bétail avant de passer, dans une seconde phase, à l’exportation qui permettra au pays d’engranger des devises fortes, a ajouté, en substance, le ministre.

Lors de l’inspection de l’entreprise publique économique Jumagro (basée à Taher également), spécialisée dans la transformation des fruits et légumes et de l’huile d’olive vierge, et dont les essais (concluants) de production d’huile d’olive vierge d’une capacité de 500 bouteilles/heure avaient été lancés début novembre dernier, M. Aoun a souligné la nécessité de faire fonctionner « dès que possible » le reste des lignes de production dédiées à production de jus de fruits et de confitures, à la congélation et au conditionnement de fruits et légumes afin, a-t-il dit, que l’usine puisse fonctionner « à pleine capacité ».

Le ministre a également indiqué que les différents projets inspectés lors de cette visite, qu’il s’agisse de projets achevés, comme le complexe Algerian Qatari Steel de Bellara, en cours de réalisation, à l’image de Koutama Agrifood, ou relancés, à l’exemple de Jumagro, donneront un surcroît de dynamisme économique à la wilaya de Jijel, en particulier, et à l’Algérie de façon générale, en termes de satisfaction des besoins du marché national en produits sidérurgiques et en huile de table, notamment, en parallèle à l’exportation et son apport de devises fortes, sans compter la création d’un nombre important d’emplois au profit des jeunes de la région.

R E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *