01/03/2024
ACTUALITENATIONAL

104 projets étrangers enregistrés à l’AAPI

Pas moins de 104 projets étrangers en partenariats ou IDE sont enregistrés au niveau de l’Agence algérienne de la promotion de l’investissement (AAPI). Une centaine d’autres projets sont au stade d’intension d’investissement, notamment avec la mise en place de la plateforme numérique de l’investisseur (foncier économique), a annoncé le DG de l’Agence, Omar Rekkache. Ceci témoigne sur l’amélioration du climat des affaires en Algérie. Pour ce qui est du nombre de projets à   l’AAPI, il  s’élève à 5.615, dont 30% sont en cours de réalisation, précise-t-il dans une déclaration à la radio nationale.

L’AAPI a notifié des intentions d’investissement, dont le montant dépasse les 13 milliards de dollars, notamment  dans les domaines des mines et de l’industrie. Les discussions sont à un stade «très avancé». Rekkache a annoncé  que des  géants de l’industrie Malaisienne, une société russe  et deux firmes chinoises ont exprimé leur souhait d’investir en Algérie, principalement dans l’industrie de l’acier et de l’aluminium. L’orientation du foncier économique, a-t-il fait observer, se fera  en fonction de la nature du projet. «L’Etat a le droit d’orienter le foncier vers des projets qui s’inscrivent dans des secteurs prioritaires», a-t-il précisé. Il soulignera que la priorité sera accordée aux projets à forte valeur ajoutée et pourvoyeurs d’emplois durables.  La capacité financière des opérateurs constitue également l’un des principaux critères d’éligibilité au foncier économique, a-t-il dit.

«Nous encourageons les opérateurs qui ont une capacité financière à développer leur investissement et aller vers l’exportation», a-t-il poursuivi. A l’en croire, la démarche vise à consolider la diversification économique et favoriser  tous les projets  dont la  vocation  est  de valoriser  les ressources locales.

Sur un autre registre, le DG de l’AAPI a déclaré qu’un fort engouement des opérateurs économiques est enregistré depuis le lancement, il y a une semaine,  de la plateforme numérique du foncier économique. En effet, selon les derniers chiffres arrêtés samedi matin, 172 dossiers de demande de foncier ont été validées, un nombre appelé à augmenter rapidement dans les prochains jours.

Il a fait savoir que des assiettes foncières sont disponibles, ce qui peut  répondre aux attentes des opérateurs, notamment à moyen terme, soit d’ici à la fin 2025. Rekkache a indiqué que l’administration domaniale a livré trois listes de fonciers disponibles dont la première contient 425 assiettes d’une superficie de 223 ha,  la deuxième, 155 assiettes avec 322 ha et la dernière a trait au foncier récupéré, représentant des actifs non exploités d’entreprises économiques. À cela s’ajoutent, une importante superficie a été récupérée de l’actif qui était auparavant géré par le groupe public Divendus.  «Au niveau de 20 wilayas, nous avons enregistré 3.713 ha. Cette disponibilité va faire l’objet d’un assainissement sur tous les plans, notamment du point de vue juridique pour la régularité du foncier», a-t-il avancé.

Évoquant les offres mises sur la plateforme numérique, l’invité de la radio a affirmé  que l’AAPI procède progressivement pour toucher l’ensemble des wilayas. Actuellement, l’offre mise à la disponibilité des opérateurs concerne 19 wilayas.  «Même dans ces wilayas, nous n’avons pas affiché tout le portefeuille disponible», a-t-il fait observer en donnant l’exemple de Bejaïa où il a été récence 135 fonciers disponibles  parmi lesquels seulement 35 ont été introduits dans ladite plateforme. Selon lui, cette démarche permet aux opérateurs de mieux préparer  leur demande d’obtention de foncier.  Il a  précisé que l’octroi du foncier répond à des exigences préalablement établies. «Il ne suffit pas de déposer une demande, mais  de présenter un  projet maturé accompagné de toutes les études y afférentes, notamment d’ordre  technico- économique»,  a-t-il conclu.

S R.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *