21/04/2024
ENERGIE

Adrar et Timimoun: Des installations prometteuses pour le développement de l’énergie en Algérie

Les wilayas d’Adrar et Timimoun dans l’extrême sud du pays constituent un important pôle gazier et pétrolier au vu des infrastructures prometteuses existantes et en cours de réalisation susceptibles de renforcer la stratégie de sécurité énergétique en Algérie, ont indiqué jeudi des responsables locaux du secteur de l’Energie.

La wilaya d’Adrar dispose de trois structures énergétiques garantissant la production de différents produits d’hydrocarbures, à savoir la raffinerie de pétrole dans la commune de Sbaâ (50 km Nord du chef-lieu), ainsi que les deux complexes gaziers Reggane-Nord et Touat-Gaz, situés respectivement au Sud et au Nord de la wilaya, a déclaré le directeur local de l’énergie, Tayeb Djabi, à la veille de la célébration du 67e anniversaire de création de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et du 52e anniversaire de nationalisation des hydrocarbures.

La raffinerie de Sbaâ, dont la mise en service remonte à 2007, dispose d’une capacité de production annuelle de 600.000 tonnes de différents produits énergétiques, alors que le complexe gazier de Touat-Gaz produit quotidiennement 14 millions m3 de gaz et celui de Reggane-Nord est de 9 millions tonnes par jour, a-t-il expliqué.

s’agissant des potentialités de stockage et de distribution de différents types d’hydrocarbures, la wilaya d’Adrar possède actuellement un entrepôt à hydrocarbures, relevant de la Société nationale de commercialisation et de distribution des produits pétroliers (NAFTAL), de 500 m3 d’essence et 3.200 m3 de gasoil, en plus d’un hangar pour 15.000 bonbonnes de gaz butane et propane, avec une capacité de remplissage estimée à 1.200 bonbonnes/jour, a-t-on ajouté de même source.

Par ailleurs, la wilaya d’Adrar « connaît une amélioration notable en termes de taux de couverture en électricité et gaz naturel, a indiqué M. Djabi.

Il s’agit de 98,7 % avec 119.314 abonnés pour l’électricité, au moment où 21.192 clients dans la wilaya bénéficient de l’alimentation en gaz naturel.

Pour sa part, la nouvelle wilaya de Timimoun abrite le complexe gazier Hassi-Barouda (126 km nord de la commune d’Ougroute), fruit d’un partenariat algéro-français-espagnol entre la compagnie nationale Sonatrach, Total (France) et Cepsa (Espagne), dont la capacité de traitement atteint les 5 millions m3 par jour.

Le gaz traité est transporté à partir du complexe Hassi-Barouda vers le complexe de Hassi R’mel (wilaya de Laghouat) via le gazoduc des complexes gaziers Reggane-Nord et Touat-Gaz à Adrar.

D’autres projets portant réalisation de nouveaux complexes gaziers sont en chantier, tels que ceux de Tinerkouk, Hassi-Bahamou et Hassi-Tidjerane totalisant une capacité de production globale de 11 millions m3 de gaz.

La capacité de production d’électricité à Timimoun est de 39,1 mégawatts, assurée par quatre centrales, dont une centrale photovoltaïque de 9 mégawatts.

Le taux de raccordement au réseau électrique a dépassé les 92 % avec 57.690 clients, tandis que la couverture en gaz naturel est de 25%, soit 14 250 foyers raccordés.

Le secteur de l’énergie à Timimoun, a précisé le même responsable, s’engage à offrir un service de qualité à ses abonnés en les approvisionnant en électricité à la faveur de l’exploitation du réseau de transport de l’électricité entre Timimoun et Tinerkouk, d’une capacité de 60 kilovolts, ainsi que l’augmentation du nombre de transformateurs.

Parmi ces engagements figurent aussi le raccordement de la wilaya au réseau électrique national et l’augmentation des capacités d’approvisionnement en électricité, notamment des zones à vocation agricole, a-t-on indiqué

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *