17/06/2024
ACTUFINANCE

Algerian Bank of Senegal: Un trait d’union entre l’Algérie et l’Afrique

Le directeur général d’Algerian Bank of Senegal (ABS), Abdelhafid Haned, a révélé, mercredi, que son institution bancaire a enregistré une grande affluence des clients sénégalais, algériens et africains pour nouer des partenariats et développer des relations économiques, commerciales et financières.

« Algerian Bank of Senegal a enregistré, dès son inauguration une grande affluence. Nous avons des clients particuliers, certes, mais nous avons surtout des hommes d’affaires et des investisseurs, que ce soit sénégalais ou africains, mais surtout des clients algériens qui viennent s’informer sur les démarches à entreprendre pour leurs projets d’investissement au Sénégal ou encore pour s’enquérir des conditions d’exportation avec leurs partenaires sénégalais», a indiqué M. Haned dans une déclaration à la radio «chaîne II».

Il affirmant que « notre banque leur prodigue des conseils et leur fournit des informations nécessaires sur le climat d’investissement et le système financier au Sénégal ou encore les opportunités d’investissements et de partenariat ».

Selon M. Haned Algerian Bank of Senegal a contribué à tisser trois partenariats entre des opérateurs économiques algériens et sénégalais, soulignant que « deux investisseurs sénégalais se sont déplacés en Algérie pour rencontrer leurs vis-à-vis. On attend juste la conclusion de ce partenariat, qu’on espère fructueux, pour leur ouvrir grandes les portes de la banque d’Algérie au Sénégal».

A la question de savoir comment son institution financière compte justement constituer un trait d’union entre les opérateurs économiques, et financiers des deux pays, M. Haned a expliqué que « Algerian Bank of Senegal est une banque 100 % algérienne et, du coup, elle joue un rôle centrale au Sénégal pour capter les investissements des deux côtés et développer au mieux les relations économiques, commerciales et financières entre l’Algérie et le Sénégal ». A ce propos, M. Haned a affirmé qu’Algerian Bank of Senegal joue un rôle important dans les opérations des exportations du produit algérien vers le Sénégal, en ce sens, explique-t-il, que sa banque « vise à dynamiser les relations commerciales entre les deux pays à travers les facilitations dans les transactions bancaires».

Sachant qu’Algerian Bank of Senegal est la seconde banque algérienne à avoir ouvert ses portes, après celle inaugurée en Mauritanie, M. Haned a rappelé que sa banque, qui dispose d’un capital social de 100 millions de dollars, était le fruit d’un partenariat entre quatre banques publiques algériennes, dont la Banque nationale d’Algérie (BNA) avec 40%, le Crédit populaire algérien (CPA) avec 20%, la Banque extérieure d’Algérie (BEA) avec 20% et la Banque d’agriculture et de développement rural (BADR) avec 20%, ajoutant que « toutes ces banques ont affiché leur intention et leur disposition à ouvrir d’autres banques en Afrique subsaharienne » et qu’« il existe un projet en ce sens qui sera approuvé en Côte d’Ivoire, et ce, une fois que toutes les autorisations obtenues au courant de l’année 2024 ». M. Haned dira que « les démarches entreprises, jusqu’ici, sont fructueuses. Il y a eu des démarches en Côte d’Ivoire pour préparer toutes les conditions avec les responsables du ministère des Finances et de la Banque centrale de ce pays. Il y a eu un accueil favorable pour nous en qualité d’investisseurs qui représentent l’Algérie », soulignant que « les banques associées d’Algerian Bank of Senegal vont encore entreprendre d’autres démarches ».

Synthèse R E

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *