21/02/2024
ACTUALITENATIONAL

Algérie-Tunisie: Signature de 26 accords bilatéraux  

L’Algérie et la Tunisie renforcent leur coopération. Les travaux de la Haute Commission mixte algéro-tunisienne, tenue mercredi à Alger, ont été soldés par la signature de 26 accords bilatéraux dans divers domaines, marquant ainsi, une nouvelle étape dans le renforcement et la consolidation  des relations entre les deux pays.

Ces accords couvrent, selon le Premier ministre,  Aïmene Benabderahmane, les secteurs de l’Energie, l’industrie, le commerce, les transports, le tourisme, l’investissement, la numérisation, le logement, la jeunesse, le sport, la formation, l’éducation, le travail, la protection sociale et la reconnaissance des moudjahidines.

Lors d’un point de presse qu’il a animé conjointement avec son homologue tunisien, le Premier ministre a indiqué qu’ Alger et Tunis sont déterminées d’aller de l’avant, en renforçant davantage leur coopération.

En effet, dira-t-il, cette rencontre a été l’occasion de réaffirmer la volonté qui «nous motive d’aller de l’avant, en diversifiant la coopération bilatérale à travers des projets existants et en explorant de nouvelles opportunités de partenariat et d’investissement, conformément à une feuille de route claire définissant les priorités et les objectifs communs.

Pour ce faire, il est préconisé de renforcer la coordination et d’intensifier les communications entre les deux pays, ajoute le Premier ministre.

A cet égard, «des mécanismes bilatéraux de suivi et d’évaluation périodique des activités de coopération seront mis en place pour surmonter les obstacles au développement des échanges commerciaux et d’investissement», annonce-t-il.

Des outils à même de renforcer davantage les relations bilatérales et de promouvoir une coopération multidimensionnelle. Soulignant l’importance de cette rencontre, coprésidé avec son homologue tunisien, Ahmed Hachani, le chef de l’exécutif a indiqué qu’elle avait permis de réaffirmer la volonté commune des deux nations d’avancer ensemble. Il a indiqué que les recommandations de cette 22 éme session seront suivies de près afin de les concrétiser sur le terrain, en donnant un nouvel élan un la coopération entre les deux pays.

Plaidoyer pour la création d’une zone franche

Le Chef du gouvernement tunisien, Ahmed Hachani, a appelé à la tenue d’une réunion de travail pour établir une zone franche dans la bande frontalière des deux pays. Et de souligner que le groupe de travail chargé de l’accord commercial tiendra une séance de travail avant la fin de l’année. Pour ce faire, le chef de l’exécutif tunisien a affirmé que son pays « accordera toutes les facilités aux hommes d’affaires algériens » et « réunira toutes les conditions pour assurer la réussite de leurs projets dans les secteurs, notamment de l’énergie, des énergies renouvelables, de l’industrie automobile et de la pharmacie ». Soulignant l’exemplarité des relations entre les deux pays, Ahmed Hachani a indiqué qu’elles nécessitent de booster les échanges commerciaux.

M. Hachani a affirmé, dans ce contexte, que la Tunisie accueillera à bras ouverts les hommes d’affaires et les investisseurs algériens, leur promettant d’«assurer toutes les facilités et les encouragements indispensables à l’aboutissement de leurs projets dans différents secteurs prometteurs, notamment l’énergie, les énergies renouvelables, l’industrie automobile, les industries pharmaceutiques et le tourisme». Idem pour l’Algérie qui a mis en place un nouveau Code de  l‘investissement, dont les procédures sont simplifiées, en contribuant à l’amélioration du climat des affaires. Déjà de nombreux investisseurs locaux et étrangers ont manifesté leur pour lancer des projets productifs en Algérie.

Lors d’un Forum d’affaires économique d’affaires algéro-tunisien organisé en marge de cette 22 e session de la Haute Commission mixte algéro-tunisienne, les hommes d’affaires des deux pays ont affiché  une réelle volonté pour insuffler une nouvelle dynamique dans la coopération entre l’Algérie et la Tunisie.

Le président du Conseil de renouveau économique algérien (CREA), Kamel Moula affirme que les hommes d’affaires algériens aspirent à une nouvelle dynamique de coopération avec les entreprises tunisiennes, afin de renforcer les exportations hors hydrocarbures et les investissements dans les deux pays avec à la clé des projets communs.

Les opportunités d’investissement sont nombreuses

S’exprimant à l’ouverture du Forum, Moula a brandi «les opportunités de partenariat entre les entreprises tunisiennes et algériennes, à travers l’accès aux marchés extérieurs sous formes d’alliances industrielles qui créent une valeur ajoutée et mettent les deux pays sur le chemin du développement durable et global». Les opportunités d’investissement sont nombreuses. Plusieurs domaines peuvent être concernés. Il s’agite entre autres de la fabrication d’intrants, de dérivés de pétrole comme les engrais agricoles ou de plastique, nécessaires à l’industrie du textile et à l’industrie automobile, aux produits d’emballage et aux équipements électroménagers dans le cadre de la production conjointe.

Appelant à davantage d’efforts, le président du CREA  a cité un accord de coopération entre son Conseil et l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) à même d’œuvrer à exploiter les opportunités offertes aux entreprises des deux pays.

De son côté, le président de l’UTICA, Samir Majoul a proposé le lancement d’un forum d’affaires tuniso-algérien «permanent » annuel dont la tenue se fera en alternance entre les deux pays, afin de l’ériger en «cadre optimal pour débattre de l’action économique conjointe et les questions y afférentes, en plus de fixer des stratégies en matière d’investissement ».

Le même responsable appelle également à l’instauration des bases d’une intégration économique tuniso-algérienne, représente un enjeu vital pour les deux pays. Et plaide pour «l’encouragement des investissements conjoints » et le «développement des partenariats tripartites entre les entreprises tunisiennes et algériennes avec leurs homologues africaines ».

Par Sirine R

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *