17/06/2024
ACTUALITEAGRICULTURE/PÊCHE

Aquaculture en eau douce: Un objectif de production de 3 000 tonnes en 2024

Le ministre de la Pêche et des productions Halieutiques, Ahmed Badani, a affirmé lundi à Sétif que son secteur œuvre à atteindre courant 2024 une production de 3.000 tonnes de produits de l’aquaculture en eau douce.

Présidant un séminaire national sur l’investissement dans l’aquaculture en eau douce et visitant une exposition sur le thème à la maison de la culture Houari Boumediene, au chef-lieu de wilaya, M. Badani a indiqué que son département œuvre à parvenir en 2024 à la production de 3.000 tonnes de produits d’aquaculture en eau douce puis à la porter à plus de 60.000 tonnes à l’horizon 2030.

«La pêche continentale dans les barrages et les plans d’eau revêt une grande importance du fait qu’elle représente 80 % de la production annuelle de poissons d’eau douce et est exercée par plus de 47 pêcheurs professionnels et plus de 2.000 amateurs», a souligné le ministre, affirmant la détermination du ministère à assurer l’accompagnement technique aux professionnels de la pêche continentale par l’exploitation des structures et les techniciens des six (6) stations de pêche continentale se trouvant près des barrages.

Dans la commune d’El-Ouricia, le ministre a visité la station expérimentale d’aquaculture « feu moudjahid Hedhar-Tayeb » relevant du Centre national de recherche et de développement de la pêche et de l’aquaculture qui est parvenue à produire plus de 38 millions d’alevins de diverses espèces de carpe.

Évoquant les mesures introduites dans la loi de finances 2024, le ministre a indiqué qu’elles favorisent le développement de la filière aquacole. « La loi de finance 2024 prévoit plusieurs mesures incitatives au profit des aquaculteurs en eau douce dont un soutien financier de 50.000 DA pour chaque tonne à produire de tilapia et un abaissement de 19 % à 9 % de la TVA pour les transformateur de ce poisson», a indiqué le ministre dans son allocution d’ouverture des travaux d’un séminaire national sur l’investissement dans l’aquaculture en eau douce.

Badani a révélé à l’occasion que des aires seront réservées et aménagées au profit des investisseurs dans les 58 wilayas du pays, affirmant que 43 aires sont actuellement en cours d’aménagement. Le ministre a affirmé que son département assure l’accompagnement technique des jeunes investisseurs en aquaculture en plus de leur formation par le truchement de l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat, ce qui permettra, a-t-il ajouté, d’augmenter la production aquacole et générer des emplois dans les régions du Sud et des Hauts plateaux notamment.

Évoquant les efforts de l’Etat pour le développement du secteur, M. Badani a indiqué que le plan de travail du gouvernement comporte quatre axes essentiels en l’occurrence le développement de la production de la pêche en générale, l’augmentation des capacités aquacoles, notamment en eau douce, le développement de la pêche en haute mer, la valorisation des produits halieutiques y compris d’eau douce et la promotion de l’industrie de transformation des produits de la pêche et de la couverture sociale des professionnels du secteur.

Par Slimane T/Agence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *