22/02/2024
AFRIQUE

Arabie saoudite: Les actions d’Aramco augmentent malgré la baisse du bénéfice net

SaudiAramco a annoncé mardi une baisse de 23 % de son bénéfice net au troisième trimestre en raison de la baisse des prix du pétrole et des volumes vendus, dépassant légèrement les estimations des analystes et contribuant à soutenir ses actions en début de séance.

Aramco a publié les résultats du troisième trimestre 2023, qui montrent que le bénéfice net de la société s’est élevé à 122,2 milliards SAR (32,6 milliards de dollars) sur la période, contre 159,1 milliards SAR (42,4 milliards de dollars) au troisième trimestre 2022.

Les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation se sont élevés à 117,6 milliards SAR (31,4 milliards de dollars) au troisième trimestre 2023, contre 202,5 ​​milliards SAR (54,0 milliards de dollars) au troisième trimestre 2022, et les flux de trésorerie disponibles1 ont atteint 76,3 milliards SAR (20,3 milliards de dollars) au troisième trimestre. de 2023, contre 168,6 milliards SAR (45,0 milliards de dollars) au troisième trimestre 2022.

Le ratio d’endettement1 a atteint -7,6 % au 30 septembre 2023, contre -7,9 % fin 2022, le dividende de base du deuxième trimestre 2023 de 73,2 milliards SAR (19,5 milliards $) a été payé au troisième trimestre et le Un dividende de base 2023 de 73,2 milliards SAR (19,5 milliards de dollars) sera versé au quatrième trimestre.

Le rapport montre également que la première distribution de dividendes liés à la performance de 37,0 milliards SAR (9,9 milliards de dollars) a été versée au troisième trimestre, et que la deuxième distribution de 37,0 milliards de SAR (9,9 milliards de dollars) sera versée au quatrième trimestre, sur la base du montant total combiné. -Résultats de l’année 2022 et des neuf mois 2023.

L’expansion stratégique de l’entreprise se poursuit avec un accord sur le premier investissement international dans le gaz naturel liquéfié (GNL) ; la société prévoit d’entrer sur le marché sud-américain par le biais d’une acquisition de détail en aval.

Le rapport montre que SaudiAramco augmente sa capacité de traitement de gaz brut de 800 millions de pieds cubes standard par jour (mmscfd), dont environ 750 mmscfd de capacité de traitement de gaz de vente, grâce à l’expansion de l’usine à gaz de Hawiyah, et que la collaboration avec Stellantis indique la compatibilité d’eFuel avec 24 familles de moteurs en Europe.

Dans un communiqué de presse, le président-directeur général d’Aramco, Amin H. Nasser, a déclaré : « Nos solides résultats financiers renforcent la capacité d’Aramco à générer une valeur constante pour nos actionnaires, et nous continuons d’identifier de nouvelles opportunités pour faire évoluer notre activité et répondre aux besoins de nos clients.

Il a ajouté qu’au cours du troisième trimestre, Aramco a accepté de réaliser son premier investissement international dans le gaz naturel liquéfié (GNL) pour capitaliser sur la demande croissante de GNL, et a annoncé son intention d’entrer sur le marché de détail sud-américain. Ces investissements prévus, a déclaré Nasser, démontrent l’ampleur de « notre ambition, la vaste portée de nos activités et l’exécution disciplinée de notre stratégie ».

Il a ajouté que les progrès de l’entreprise « complèteront à la fois notre expansion de capacité en amont et notre présence croissante en aval ».

Nasser a réitéré l’intention d’Aramco de continuer à investir dans l’ensemble de la chaîne des hydrocarbures, « en tirant parti des technologies de pointe pour optimiser les opérations et faire progresser le développement de solutions énergétiques émergentes ».

 « Il s’agit d’une approche ancrée dans la conviction de l’entreprise qu’un plan de transition énergétique équilibré et réaliste doit prendre en compte les besoins de toutes les zones géographiques afin d’éviter les disparités entre les consommateurs d’énergie mondiaux », a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *