01/03/2024
AFRIQUE

Inflation en Egypte: La fin est encore loin

Un sondage Reuters prévoyait une baisse de l’inflation annuelle en octobre par rapport à un niveau record.

Un sondage d’opinion réalisé mardi par Reuters s’attendait à ce que le taux d’inflation en Égypte diminue en octobre après avoir atteint un niveau record de 38 % en septembre, avec une hausse modérée des prix des produits alimentaires, mais les analystes estiment que la fin de la bataille égyptienne contre l’inflation semble loin.

La prévision moyenne des 19 analystes interrogés prévoit une baisse annuelle de l’inflation de la consommation urbaine à 37,1 %, contre 38,0 % en septembre.

L’inflation s’accélère régulièrement depuis juin. Elle a atteint un niveau record de 35,7 %. Le précédent record de 32,95 % a eu lieu en juillet 2017.

« La légère baisse du taux d’inflation par rapport au mois dernier est probablement soutenue par la décision de réduire les prix de détail de certains produits alimentaires de base pendant une période de six mois à partir de la mi-octobre 2023, tout en les exemptant des droits de douane », a déclaré Ralph Weigert de la Standard &Poor’s.

Il a ajouté : « Cela contribuera probablement à contenir temporairement les pressions inflationnistes ».

Dans sa lutte contre l’inflation, le gouvernement a annoncé le 10 octobre qu’il avait convenu avec les producteurs et détaillants du secteur privé de réduire les prix des haricots, des lentilles, des produits laitiers, des pâtisseries, du riz, du sucre, du poulet et des œufs de 15 à 25 % pour six mois.

Vendredi, le gouvernement a annoncé des augmentations des prix de l’essence allant jusqu’à 14,3 % dans un contexte de hausse des prix mondiaux et de faiblesse du taux de change.

La Banque HSBC a déclaré dans une note: « La faiblesse de la Livres sur le marché parallèle indique des pressions à la hausse plus larges sur les prix locaux à l’avenir, et (la hausse des prix locaux des carburants le 3 novembre) augmentera ces pressions. »

La monnaie égyptienne a pu chuter d’environ la moitié par rapport au dollar au cours de l’année dernière, mais elle est restée stable depuis lors, malgré l’engagement de l’Égypte auprès du Fonds monétaire international d’adopter un taux de change flexible.

La monnaie, dont le prix officiel est de 30,85 livres pour un dollar, est tombée à environ 48 livres pour un dollar, contre 40 livres sur le marché parallèle avant le déclenchement de la crise à Gaza le 7 octobre.

« À notre avis, cela maintiendra probablement les taux d’intérêt réels en zone négative dans les mois à venir », a déclaré HSBC.

Après avoir relevé les taux d’intérêt en août pour contenir les pressions inflationnistes, la banque centrale a maintenu les taux d’intérêt inchangés lors de ses réunions du 21 septembre et du 3 novembre. Malgré des augmentations de 1 100 points de base depuis mars 2022, le taux débiteur de 20,25 % reste bien inférieur à l’inflation.

En moyenne, cinq analystes interrogés s’attendent à ce que l’inflation sous-jacente, qui exclut le carburant et certains produits alimentaires volatils, tombe à 37,2 %, contre 39,7 % en septembre.

L’Agence centrale pour la mobilisation publique et les statistiques et la Banque centrale devraient publier jeudi prochain les données sur l’inflation pour le mois d’octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *