21/04/2024
FINANCE

Dégel de projets, crédits à l’investissement… Le ministère des finances prend des mesures

Le ministre des finances qui s’est exprimé lors d’une séance plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée à l’examen du projet de loi monétaire et bancaire a réaffirmé la volonté du gouvernement de poursuivre sa lutte contre la bureaucratie et que des mesures spécifiques ont été prises pour faciliter l’octroi de crédits.

Ainsi donc, c’est tout un train de mesures qui a été pris pour l’octroi de crédits par les banques pour la promotion de l’investissement. La série de mesures commence doc par une lutte implacable contre la bureaucratie. Pour notre ministre des finances « la bureaucratie dans les banques, les conditions rigoureuses pour l’octroi des crédits ainsi que les quotes-parts de financement qui ne favorisent pas l’investissement. Il s’agira donc principalement de réduire la durée du traitement de crédit à un mois au maximum, tous types de crédits confondus».

Si les banques commerciales notamment publiques financent principalement l’économie et l’investissement ont octroyé plus de 11 000 mds DA de crédits fin 2022 dont 75% destinés à l’investissement et 55% au secteur privé, il n ‘en demeure pas moins , qu’elles restent deca des normes.

Pourtant des économistes précisent  que les pouvoirs publics ont déjà pris des mesures importantes pour faciliter l’octroi de crédits aux porteurs de projets, à commencer par la fiscalité, le financement des projets, au foncier et aux règles douanières.

Ceux-ci précisent qu’en Algérie le dispositif d’encouragement offre de nombreux avantages en matière de financement, de fiscalité et de droits de douane, de réalisation d’infrastructures, de concession de terrains etc.

A cela des sources bien informées sur ce dossier estiment que toutes les mesures prises peuvent être caduques, face à une bureaucratie qui peut miner tous les efforts entrepris.

Il faut compter que parmi les mesures prises, celle du financement des équipements par leasing est très avantageux grâce aux nombreuses mesures fiscales accordées aux établissements financiers de leasing.

D’aucuns assurent aussi que la numérisation des fonds publics ne peut être que fondée pour plus d’investissements avec les injonctions faites aux banques de réagir promptement aux demandes de crédits, entre autres.

Par exemple, dans des pays, on peut facilement créer une société, le temps du trajet aéroport-centre ville, et ceci grâce à des opérations simplifiées et à la numérisation. Si nous en sommes encore loin, l’Algérie a pris la bonne voie.

Dans cette optique les banques ont lancé des projets permettant la numérisation des demandes de crédits et la mise en place d’un système de suivi à distance par internet des demandes.

S’agissant de la situation des projets gelés, le ministre a indiqué qu’à la faveur « de l’évolution positive des ressources financières de la trésorerie publique, les pouvoirs publics ont décidé de lever le gel sur les projets à priorité sectorielle ou régionale.

Selon la situation jusqu’au 23 mars 2023, l’autorisation de programme global concernée par la levée de gel, s’élève à 346 milliards de DA et ce pour la réalisation de 550 projets publics. Le taux de levée du gel est de 23 % par rapport à la totalité des opérations concernées par le gel.

Concernant l’ouverture des bureaux de change, le ministre a affirmé que la Banque d’Algérie est en train de mettre en place les textes réglementaires relatifs à la création et au fonctionnement de ces bureaux qui seront prêts dès que la loi sur la monnaie et le crédit entrera en vigueur, ajoutant que ces bureaux pourront être ouverts dans différents points stratégiques (aéroports, ports, zones touristiques), et à travers les différentes villes et wilayas pour attirer les devises, tout en révisant la marge bénéficiaire de ces bureaux.

En ce qui concerne l’augmentation de l’allocation touristique, le ministre a fait savoir qu’une étude «est en cours de réalisation par la Banque d’Algérie à cet égard».

Par Samir Chalabi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *