22/02/2024
INTERNATIONAL

Demande mondiale d’or: En baisse de 5%, à 4.448,4 tonnes

La demande mondiale d’or a baissé en 2023, le repli s’accentuant en fin d’année sous le coup des taux d’intérêts élevés chez les investisseurs et du prix record de l’or côté particuliers. La demande d’or a reculé de 5% l’an dernier, à 4.448,4 tonnes, lestée par un quatrième trimestre plus faible (-12% en glissement annuel), d’après le rapport trimestriel du Conseil mondial de l’or (CMO) publié hier mercredi.

Des sorties d’ETF, ces titres financiers cotés indexés sur le cours du métal jaune, ainsi qu’une légère baisse de la demande de lingots et pièces ont fait chuter le total de l’investissement en or de 15% en 2023, à 945,1 tonnes, soit son plus bas niveau depuis 10 ans, selon le rapport du CMO. Les ETF ont enregistré des sorties annuelles nettes pour la troisième année consécutive, de 244,4 tonnes. En 2023, le prix de l’or a aussi battu son record historique, atteignant 2.135,39 dollars l’once, sur fond d’attentes de baisse des taux d’intérêts de la Réserve fédérale américaine (Fed) et de tensions géopolitiques au Moyen-Orient.

La consommation annuelle de bijoux est restée à quelques tonnes près stable en 2023 par rapport à l’année précédente, à 2.092,6 tonnes, ce qui montre une certaine résilience aux prix records de l’or, répercutés quasi immédiatement sur les pièces vendues au détail, a expliqué Louise Street, analyste au sein du CMO.

Les banques centrales ont quant à elles acheté 1.037,4 tonnes d’or en 2023, soit 4% de moins qu’en 2022, année qui avait été marquée par une demande des institutions monétaires au plus haut depuis 55 ans.

L’or a, en effet, été particulièrement prisé par les banques centrales au cours des deux dernières années, en raison de la performance du métal précieux « en tant que protection contre l’inflation, de sa performance en temps de crise et de son rôle de valeur refuge », selon Louise Street. Au quatrième trimestre 2023 cependant, les achats nets des banques centrales ont totalisé 229,4 tonnes, soit une chute de 40% en glissement annuel. Enfin, sur l’année 2023, l’utilisation de l’or dans le secteur
technologique a fléchi de 4%, à 297,8 tonnes.

R E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *