22/02/2024
ENERGIE

Exploitation de tous les réseaux pour atteindre une couverture totale en électricité

Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a affirmé jeudi que le Gouvernement poursuivait ses efforts pour atteindre une couverture totale en électricité, et ce à travers l’exploitation de différents types de réseaux, y compris les énergies renouvelables.

Lors d’une plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN), consacrée aux questions orales et présidée par M. Ahcen Hani, vice-président de l’assemblée, en présence de la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azouar, M. Arkab a précisé que le Gouvernement s’attelait actuellement, sur décision des autorités supérieures du pays, à raccorder tous les foyers du pays à l’électricité, en utilisant tous les moyens et les réseaux nationaux de production et de distribution d’énergie électrique.

« Le raccordement des foyers à l’électricité à l’échelle nationale sera généralisé à travers l’exploitation de tous les réseaux de production qui utilisent le gaz naturel ou d’autres ressources, y compris les énergies renouvelables », a répondu le ministre à une question du député du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Houdaifa Zeghouane, sur les projets d’électricité dans la wilaya de Sétif.

« L’opération est en cours jusqu’au raccordement de tous les foyers à l’énergie électrique », a-t-il ajouté.

Concernant cette wilaya, le ministre de l’Energie a affirmé qu’à l’instar d’autres wilayas, Sétif a bénéficié de plusieurs programmes de raccordement à l’électricité et au gaz, dont le quinquennat 2010-2014, qui a permis de raccorder 4.584 logements pour un montant de 1,705 milliards de DA, et avec un taux de couverture électrique de 98% dans la wilaya.

Suite à une opération de recensement des foyers non raccordés à l’électricité, ajoute le ministre, le Gouvernement a mobilisé tous les moyens, y compris des enveloppes financières importantes, pour satisfaire les besoins futurs en électricité et en gaz au niveau de la wilaya, indiquant que ces nouveaux besoins sont le résultat de l’expansion du tissu urbain.

Quelques régions reculées dans cette wilaya ont bénéficié d’opérations de raccordement à l’électricité de 2020 à 2021, soit 2731 foyers, a révélé M. Arkab, ajoutant que l’opération se poursuivra jusqu’à la fin de l’année en cours.

Répondant à une question du député Al Sid Chikh Ouahid (indépendants) sur les effets néfastes de l’activité de la carrière avoisinant la région d’El Anser (Oran), le ministre de l’Energie a expliqué que l’activité de cette carrière exploitée par l’EURL CPAMC s’exerce dans le respect des recommandations de la commission de wilaya et la police des mines en termes d’aménagement des chemins et des espaces de stockage et le respect des règles lors de la pose des mines explosives.

A ce propos, le ministre a mis en avant l’attachement de l’Agence nationale des activités minières (ANAM) au respect des règles d’exploitation des carrières, ajoutant qu’elle était à la recherche d’autres alternatives pour la transférer loin du tissu urbain tout en garantissant la continuité de l’activité et la préservation des emplois.

Interrogé par le député Mouloud Habnassi (Front El Moustakbel) concernant le projet de réalisation de l’institut national des mines à Tamanrasset, M. Arkab a fait état d’une réorganisation prévue touchant l’activité de la formation dans le secteur minier. Il s’agit de doter le secteur d’un pôle de formation en mesure de répondre en permanence aux besoins des entreprises minières.

Dans ce sillage, M. Arkab a annoncé que la nouvelle restructuration prévoit la fusion  de l’institut algérien des mines (IAM) avec l’Ecole des mines El Abed (Tlemcen), ajoutant que la ville de Tamanrasset abritera l’un des nouveaux centres de formation qui seront réalisés prochainement.

R E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *