17/06/2024
INDUSTRIE

Industrie du tissu non-tissé: La ligne de Sinaâtec entre en production

L’importation nationale du tissu non-tissé sera réduite. L’Algérie en importe annuellement pas moins de 50 000 tonnes. En effet, la société industrielle des applications techniques (Sinaatec), filiale du groupe public Management et Développement des Actifs et des Ressources (Madar Holding), vient de démarrer, ce dimanche 18 février, officiellement la production du tissu non-tissé (polymères textiles). Une première en Algérie. Un démarrage « symbolisée par la sortie de la première bobine sur la première ligne de production spécialisée dite +RF5-SSMMS+ » se félicite, dans un communiqué, Charafeddine Amara, président directeur-général de Madar-Holding ».

Un produit « de haute qualité » sortie de la ligne de production de l’usine de Sinaatec située à Gué de Constantine-Alger, fruit de plusieurs « années de planification, de réalisation de collaboration et surtout de dévouement».

Charafeddine Amara a, également, tenu à féliciter « l’équipe de jeunes ingénieurs et de techniciens », ainsi que l’ensemble « des personnels d’appui nationaux » de même que les « partenaires étrangers et algériens, qui ont inlassablement et efficacement œuvré à la réalisation de ce projet ambitieux répondant aux exigences de qualité les plus rigoureuses, notamment en matière d’hygiène de médecine et de filtration ».

Dans le communiqué, le P-DG de Madar Holding souligne que « le lancement effectif de cette usine utilisant des technologies de pointe, fait de SINAATEC, filiale de Madar-Holding, un acteur majeur dans l’industrie non tissée algérienne».

Un acteur d’autant plus important qu’il « répondra ainsi à une demande nationale élevée, avec un potentiel de croissance supplémentaire sur les marchés d’Afrique du Nord et d’Afrique subsaharienne », se réjouit Charafeddine Amara.

L’entrée en production de cette ligne se veut un « jalon » marquant « le début d’une nouvelle ère pour l’entreprise » et témoignant de « l’engagement inébranlable de tout le personnel ».

La sortie de la première bobine incarne « la vision de Sinaatec de fournir des produits de qualité exceptionnelle tout en repoussant les limites de l’industrie ».

En somme, la ligne de production de tissu non-tissé de Sinaatec est appelé à devenir « un symbole d’innovation et de qualité dans le monde de l’industrie nationale ».

Considérés comme étant le segment de marché le plus porteur de l’industrie du textile, les tissus non-tissés sont notamment utilisés dans l’habillement, la construction, le textile, la médecine et la santé. Sinaatec prévoit d’en produire des quantités assez importantes de l’ordre de 18 000 par an.

Agence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *