16/04/2024
NATIONAL

Investissement: L’Algérie de plus en plus attractive

En ouvrant son marché d’une manière rationnelle, l’Algérie attire de plus en plus des investisseurs.  En effet à l’aune des reformes entreprises et de l’assainissement du climat des affaires, le pays capte de plus en plus l’attention. La récente loi des finances qui a mis le cap sur les investissements, augure de bons résultats. Beaucoup de pays lorgnent vers l’Algérie qui recèle des opportunités avérées et un climat politique stable.

Si l’Algérie intéresse autant, c’est qu’elle est devenue une véritable destination des investissements grâce aux réformes concrétisées par le gouvernement et le nouveau cadre juridique et organisationnel qui consacre, des principes importants en particulier la liberté d’investir et accorde à tout un chacun la liberté totale du choix de l’investissement dans le cadre de la transparence et de l’égalité dans le traitement des investissements. A travers la loi  de finances 2023, il s’agit pour l’Algérie de capter les IDE.

Or l’Algérie de par sa situation géographique se trouve être l’entrée idéale pour pénétrer le marché africain. Ajout à cela, une situation économique en pleine expansion et c’est particulièrement sa stabilité politique et économique  qui attirent et cela sans risque pour les affaires avec des données macroéconomiques excellentes. L’investissement en Algérie peut disposer d’une main-d’œuvre jeune et qualifiée ainsi que des coûts de facteurs de production compétitifs et avantageux.

Le ciel est dégagé et les opportunités si grandes, qu’une  banque italienne organise un webinar sur les opportunités d’affaires en Algérie. En effet la Banca Popolare di Sondrio, dans le cadre de l’activité de formation organisée par le Service International, organise «le mercredi 19 avril, de 9h30 à 12h00, un séminaire en ligne dédié au marché algérien et aux opportunités qu’il présente pour les PME italiennes, soutenu par l’intervention de spécialistes du secteur qui se concentreront sur les relations économiques et commerciales».

De plus l’enthousiasme du BRICS pour l’adhésion de l’Algérie a joué comme élément favorable et a boosté le regain d’intérêt pour notre pays. Il faut souligner, par ailleurs, que le frein  de la règle 49/51 a été levé  ce qui a permit de libérer de tas d’entraves. Des observateurs algériens, au faite de cette question que maintenant, assurent que l’Algérie  œuvrait en permanence à attirer les investissements étrangers, compte tenu des opportunités offertes sur l’ensemble du territoire national. L’Algérie s’attèle à attirer les investissements de pays frères et amis à l’image du Qatar, de la Turquie, de l’Arabie saoudite et de certains pays considérés comme alliés stratégiques à l’instar de l’Italie et autres.

Par Reda Hadi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *