21/02/2024
ACTUALITEFOIRE/SALON

La 6 éme édition du ‘’Texstyle Expo’’ s’ouvre à Alger

165 exposants au rendez-vous

La 6ème édition du salon International du Textile, Habillement, Cuir et Equipements « TEXSTYLE EXPO » a ouvert ses portes, dimanche, à Alger (la Safex). Ce rendez-vous économique qui se poursuivra jusqu’à mardi 21 Novembre 2023, a été marqué par la participation de 165 exposants de plusieurs pays.

Par Zahir R.

Les sociétés chinoises, au nombre de 80, ont été en force lors de cet événement, suivi par les sociétés turques avec 30 participants, indique le Commissaire du Salon, Mohamed Amine Bekouche. Les autres exposants sont en grande partie des sociétés algériennes et de d’autres pays à l’instar de l’Italie, l’Egypte, la Tunisie, l’Indonésie, l’Inde, le Portugal, la France et autres.

À travers cet engouement des sociétés étrangères témoigne sur l’importance du marché algérien du textile et les opportunités offertes pour l’investissement.

Pour les organisateurs de ce Salon international ‘’TEXSTYLE EXPO’’   est l’événement majeur en Algérie qui regroupe toutes les filiales et les métiers du secteur du textile et du cuir.

Il a pour but de favoriser les échanges, créer de nouveaux investissements et partenariats,  afin d’instaurer une industrie moderne et développée, en adéquation avec les exigences contemporaines des produits de textile, d’habillement et de chaussures en matière de qualité, de savoir-faire et de conception, indique le même intervenant. Tout cela permettra de commercialiser ces produits de manière fluide au niveau local et à l’étranger. En effet, l’événement est perçu comme étant un carrefour de rencontre pour s’insérer des modèles réussis et du savoir-faire des sociétés leaders dans le domaine du textile, habilement et Cuir. Nos besoins ne cessent d’augmenter, d’où la nécessité de relancer la production nationale à travers des investissements directs ou par des partenariats. Sans cela, la facture d’importation de produits en textile et Cuir vont doublé dans les années à venir.

«Nos besoins en matière de chaussures uniquement sont estimés à près de 90 millions de paires/an. C’est pour cela qu’on doit passer à la production et le développement de notre industrie locale. On doit surtout profiter des avantages et la bonne volonté affichée par le gouvernement pour la promotion du «made in algeria» et la diminution de la facture d’importation et s’orienter résolument vers l’exportation», indique également le Commissaire du Salon Bekouche.

«Au fil du temps, nous avons remarqué une croissance dans la production des entreprises algériennes. Cette édition a été marquée par une forte participation des entreprises étrangères qui ont déjà des relations ici en Algérie. Elles sont venues pour renforcer leur présence et créer de nouveaux marchés et montrer les nouvelles tendances et nouveaux produits dans l’espoir de décrocher de nouvelles parts sur le marché algérien. Il y a aussi des algériens qui sont également en force dans ce salon pour présenter leur produits», détaille-t-il.

Intervenant en marge de l’inauguration de cette manifestation,  le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Amar Takdjout, a indiqué que le secteur du textile et du cuir «revêt un intérêt stratégique pour l’économie nationale, en ce sens qu’il permet de faire travailler la petite et grande qualification».

Le SG de l’UGTA a appelé à cette occasion à prendre en charge la question des matières premières nécessaires au développement de ce secteur. «Les collectivités locales doivent s’impliquer dans la collecte des peaux de mouton afin de contribuer à l’effort national visant à assurer la disponibilité de cette matière première très prisée localement et à l’international», a-t-il souligné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *