22/02/2024
ACTUDIVERS

Les décisions de Tebboune saluées par le CREA

Le patronat a salué le dernier discours du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, prononcé jeudi dernier, à Alger, lors d’une rencontre avec les opérateurs économiques. Le Conseil du renouveau économique algérien (CREA) l’a qualifié d’un discours d’espoir et d’un message très fort envers le monde économique.

 Intervenant sur les ondes de la radio algérienne, le vice-président du Conseil du renouveau économique algérien (CREA), Abdelouahed Kerrar, a affirmé que «le discours du président de la République, prononcé à l’occasion de la clôture de la célébration de la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat, est un discours d’espoir par rapport à tout ce que recèle notre pays comme richesses humaines et naturelles», assurant que «la sérénité et la confiance sont indispensables pour le développement économique». Parmi les décisions saluées par M. Kerrar, celle portant sur le gel des travaux de la commission relative à la surfacturation, affirmant que «la décision d’arrêter cette commission a été chaleureusement applaudie par tous les présents. C’est une décision qui a réellement impulsé la confiance». Pour le vice-président du CREA, il s’agit aussi d’ «un message très fort du président de la République envers le monde économique».

L’autre décision présidentielle qui a été également appréciée et bien accueillie par les chefs d’entreprise concerne la promulgation de la nouvelle loi sur le foncier économique relevant du domaine privé de l’Etat, a-t-il précisé, relevant que «ce texte va donner un nouveau souffle à beaucoup d’entreprises qui attendaient cette loi et qui avaient des projets à réaliser».

Estimant que le pays «est sur la bonne voie» en matière de décisions économiques, M. Kerrar a salué, également, les efforts entrepris par les pouvoirs publics notamment en matière de stabilisation des textes relatifs à l’investissement pour une durée de 10 ans, assurant que cette démarche répondait aux attentes des organisations patronales.

Au sujet de la célébration de la semaine mondiale de l’Entrepreneuriat en Algérie, le vice-président du CREA a mis en avant les capacités des jeunes qui avaient présenté, a-t-il dit, des projets « innovants et ambitieux », tout en mentionnant que « des membres de la diaspora, dont certains ne sont pas nés en Algérie, ont pris part à cet évènement pour manifester leur attachement au pays et pour mettre au profit des étudiants établis en Algérie leurs expertises ».

Par ailleurs, M. Kerrar a évoqué les capacités de l’industrie pharmaceutique algérienne à couvrir les besoins nationaux et contribuer aux exportations hors hydrocarbures.

«L’Algérie est parmi les premiers pays de la région qui a réussi à couvrir 70% de ses besoins locaux en médicaments par la production locale, alors que certains pays qui disposent d’une industrie qui date des années 50 ne couvrent leurs besoins nationaux qu’à hauteur de 50 %», a-t-il fait savoir.

Et d’assurer : « Notre pays peut devenir un grand acteur dans l’industrie pharmaceutique, car nous avons pratiquement 200 unités de fabrication. Nous pouvons devenir, sous réserver de réunir toutes les conditions, un grand acteur régional dans l’exportation des produits pharmaceutiques et atteindre les 700 millions de dollars, comme c’est le cas pour la Jordanie ».

Pour l’heure, le volume des exportations dans ce secteur n’est pas important, « car nous nous sommes occupés de couvrir le très grand marché national avec plus de 6.2 milliards de dollar de production locale », explique l’intervenant.

Synthèse S T.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *