22/02/2024
ACTUINDUSTRIE

Le 15e Salon Alger-Industries se tiendra du 9 au 12 octobre à la SAFEX

 La 15e édition du Salon Alger-Industries ouvrira ses portes lundi prochain au Palais des Expositions (Pins maritimes) à Alger, avec la participation de 75 exposants, dont une dizaine d’entreprises étrangères, indique jeudi les organisateurs.

Cette manifestation économique qui réunit diverses filières industrielles, et qui se tient sous le patronage du ministère l’Industrie et de la Production pharmaceutique, sera un rendez-vous pour « explorer les opportunités d’investissement, développer des relations commerciales, consolider les partenariats et s’informer sur les nouvelles techniques de la production industrielle », souligne dans un communiqué la société Batimatec Expo, organisatrice du Salon.

Prévu sur quatre jours au pavillon Ahaggar  »A », Alger-Industries draine chaque année quelque 70.000 visiteurs et a « consolidé au fil des ans, une place de choix parmi les manifestations spécialisées les plus importantes du genre à l’échelle continentale », note la même source.

Il s’agit d’un « rendez-vous annuel très attendu par les exposants dont le besoin premier est de profiter de l’engouement que suscite l’événement auprès des visiteurs professionnels ».

Il contribue, par ailleurs, « aux efforts de renforcement du potentiel industriel national engagé par les pouvoirs publics », indiqué Raouf Stiti, PDG de Batimatec Expo, cité dans le communiqué.

Outre l’espace dédié aux stands d’exposition, ce Salon spécialisé prévoit des conférences, axées autour de plusieurs thématiques dont l’infrastructure de qualité au service de la mue de l’économie nationale dans la perspective de son ouverture à l’export, la normalisation, le développement de la filière agroalimentaire, la labellisation du produit local destiné à l’export, et la structuration et le développement de filières industrielles.

Parmi les thématiques prévues lors des conférences, l’effort de l’Algérie pour un développement industriel durable, la politique de l’économie circulaire, la stratégie nationale des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, et la transition vers des modes de production et de consommation durables, selon la même source.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *