17/06/2024
FINANCE

Le CPA cédera 60 millions d’actions

Le Crédit Populaire d’Algérie (CPA) procédera à l’ouverture de son capital dès fin janvier courant.  Selon les explications de son DG, 60 millions d’actions sur un total de 200 millions seront décédés à des investisseurs (clients de la banque et clients et opérateurs économiques) au niveau de la Bourse d’Alger, soit l’ouverture de 30% du capital de CPA.

« La cession, qui consiste à céder 60 millions d’actions sur un total de 200 millions d’actions, représentant 30% du capital du CPA, à raison de 2.300 dinars par action, s’inscrit dans le cadre du programme du gouvernement de réforme du système bancaire à partir de 2024 par l’ouverture du capital du CPA, en plus d’une autre banque qui effectuera une opération similaire, en l’occurrence la Banque de Développement Local (BDL)», a précisé Ali Kadri, mardi-soir à Sétif, lors d’une rencontre d’information régionale intitulée «l’ouverture du capital : nos actionnaires, nos partenaires».

Il a, en effet, précisé que l’ouverture du capital de cette banque «contribuera à impulser une nouvelle dynamique à la Bourse d’Alger».  M. Kadri a souligné que « l’entrée en bourse du CPA va
doubler la capitalisation de la Bourse d’Alger qui atteindra, pour la première fois, un (1) milliard de dollars ».  Il a ajouté que l’opération donnera également au CPA l’opportunité d’améliorer sa gouvernance car les investisseurs privés qui participeront au capital auront un droit de regard sur la gestion en étant présents au sein des instances dirigeantes de l’institution, soulignant que «l’objectif de l’opération est d’améliorer la gouvernance et la gestion de cette banque».

Pour sa part, le directeur général de la Bourse d’Alger, Yazid Benmouhoub, a estimé que l’opération d’ouverture du capital du CPA, après obtention du visa par la Commission d’Organisation et de Surveillance des Opérations de Bourse (COSOB), est une «étape importante pour améliorer la gouvernance des banques publiques, d’une part, et permettre aux citoyens et aux opérateurs économiques de participer aux opérations d’ouverture du capital des entreprises publiques, d’autre part».

L’objectif  «consiste également à attirer une partie des fonds circulant en dehors du système bancaire et d’œuvrer à ce que chaque Algérien peut avoir des actions en bourse et participer au système bancaire algérien et à son développement », a ajouté M. Benmouhoub. Ces rencontres régionales ont pour objectif d’informer les investisseurs et les opérateurs économiques sur les modalités du processus d’ouverture du capital de cette institution bancaire, qui constitue une occasion unique d’investir et de participer à son développement, selon le directeur du
marketing et de la communication du CPA, Mehdi Aliane.

Au cours de la rencontre, à laquelle a pris part le wali de Sétif, Mustapha Limani, et qui sera suivie de rencontres similaires dans d’autres wilayas telles que Constantine, Annaba, Oran, Tlemcen, puis dans le sud du pays, les avantages d’investir dans cette banque publique ont été présentés aux investisseurs et aux opérateurs économiques.

Par Slimane T.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *