25/05/2024
FINANCE

Le ministre des finances examine avec l’ambassadeur japonais l’état de la coopération bilatérale

Le ministre des Finances, Laaziz Faid, a reçu jeudi, l’ambassadeur du Japon en Algérie, Akira Kono, avec lequel il a examiné l’état des relations économiques et financières bilatérales, a indiqué un communiqué du ministère.

Cette rencontre, qui s’est déroulée au siège du ministère, a constitué une occasion pour « examiner l’état des relations économiques et financières bilatérales, ainsi que les voies et moyens à même de les consolider », a précisé la même source.

A cet effet, les deux parties ont exprimé leur « satisfaction » quant à la signature de l’accord de non double imposition, en date du 7 février 2023, tout en soulignant que « l’entrée en vigueur de cet accord permettra de promouvoir davantage les investissements japonais en Algérie », a ajouté le communiqué.

Ils ont, également, convenu d’intensifier la coopération entre les deux pays dans d’autres domaines d’intérêts communs et de travailler de concert pour renforcer l’arsenal juridique régissant la coopération économique bilatérale, notamment dans le domaine de l’investissement, par la conclusion d’un accord bilatéral sur la promotion et la protection réciproques des investissements, a fait savoir le ministère.

Au cours de cette audience, M. Faid a abordé avec son interlocuteur « le chantier de réformes engagées par l’Algérie en vue d’améliorer le climat des investissements, notamment grâce à l’adoption récente d’un nouveau code d’investissement ».

Pour sa part, l’ambassadeur japonais a salué les efforts déployés par le gouvernement algérien, tout en exprimant « l’intérêt porté par de nombreuses entreprises japonaises pour le marché algérien et ses potentialités ».

Il a, également, souligné « l’importance de disposer d’un cadre juridique bilatéral adéquat pour les investisseurs potentiels », exprimant « la disponibilité de son pays à engager une coopération financière pour accompagner les projets d’investissement en Algérie ».

Ainsi, les deux parties ont convenu de poursuivre « le dialogue et les échanges sur les questions d’intérêts mutuels, permettant de parvenir à un partenariat gagnant-gagnant entre les opérateurs économiques des deux pays » et de réaffirmer leur « volonté d’approfondir les relations économiques entre l’Algérie et le Japon, ainsi que d’œuvrer ensemble pour des perspectives de coopération plus étroites et fructueuses », a-t-on encore précisé de même source.

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *