29/02/2024
ENERGIE

L’exploitation aurifère artisanale dans le sud: Une priorité pour le secteur de l’énergie et des mines

Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a affirmé, jeudi à Alger, que l’exploitation aurifère artisanale était une priorité pour le secteur, en vue de valoriser cette ressource tout en permettant aux jeunes des wilayas du sud de contribuer à la diversification de l’économie nationale et d’augmenter la valeur ajoutée des activités économiques.

Le ministre a indiqué que «cette activité est une des priorités de notre département ministériel dans le cadre de la valorisation durable de cette ressource et en vue de permettre aux citoyens dans les wilayas du sud de contribuer à la diversification de l’économie nationale et d’augmenter la valeur ajoutée des activités économiques».

En réponse à une question du sénateur Ibrahim Akadi du Rassemblement national démocratique (RND), M. Arkab a précisé que le secteur poursuivait ses efforts pour trouver des gisements aurifères dans la wilaya, assurant que le ministère était soucieux de réunir toutes les conditions permettant de concrétiser les projets des jeunes intéressés par cette activité minière.

Le ministre a souligné, par ailleurs, qu’un travail était «en cours pour recenser les régions dans lesquelles se trouvent des concentrations d’or dans la wilaya de Bordj Badji Mokhtar, afin de permettre aux micro-entreprises de les exploiter de manière efficace et rentable sans incidence financière sur le comptoir de l’or, avec la mise en place d’un programme complémentaire d’exploration». Il a, en outre, rappelé que l’Agence nationale des activités minières (ANAM) avait entrepris des démarches pour trouver des gisements aurifères dans la wilaya de Bordj Badji Mokhtar, à travers la réalisation de travaux d’exploration minière, confiés à l’Office national de recherche géologique et minière (ORGM).
Par ailleurs, et sur un autre registre, le ministre a donné des instructions pour accélérer le lancement des usines de traitement des produits non ferreux à Annaba et Constantine.  Présidant l’Assemblée générale ordinaire du groupe industriel minier « Sonarem », avec la participation du P-dg du groupe, des membres de l’Assemblée générale et des commissaires aux comptes, M. Arkab a mis l’accent sur la nécessité de «la mise en service, sans délai, des usines de traitement des produits non ferreux (Feldspath à Ain Barbar dans la wilaya de Annaba et carbonate de calcium à El Khroub dans la wilaya de Constantine)». Il s’agit en effet, du parachèvement des usines inaugurées en 2023, notamment l’usine de bentonite à Maghnia (W. Tlemcen) et de carbonate de calcium à Oggaz (W. Mascara), selon la même source.

Il a été procédé, lors de cette Assemblée générale, à l’examen et au débat de plusieurs dossiers, l’accent ayant été mis sur le parachèvement et le développement des projets structurant de Gara Djebilet à Tindouf, du projet du phosphate intégré de Bled El Hadba à Tébessa, du projet du zinc et du plomb de Tala Hamza de Oued Amizour (W. Bejaia), outre l’exploitation artisanale de l’or dans le grand sud (Tamanrasset, Djanet, Illizi et Tindouf).

A cette occasion, M. Arkab a félicité le groupe « Sonarem » pour les résultats réalisés et « le progrès enregistré » dans les projets structurant et ceux relatifs à la transformation et à la valorisation des produits miniers.

Synthèse S R/Agence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *