22/02/2024
ACTUALITENATIONAL

Port d’Alger: Hausse de l’activité au 3ème trimestre 2023

L’activité du port d’Alger a enregistré une hausse aussi bien pour le mouvement de la navigation que pour le trafic global des marchandises, durant le troisième trimestre 2023, en comparaison avec la même période de 2022, due essentiellement à l’augmentation du trafic des produits agricoles, denrées alimentaires et les conteneurs, indique un bilan de l’Entreprise portuaire d’Alger (EPAL).


Publié par le périodique d’information N°133 de l’entreprise, ce bilan indique que le port d’Alger a accueilli au cours du 3ème trimestre 2023 un nombre total de 461 navires contre 380 navires à la même période de l’année 2022, soit une augmentation de +21,32%, permettant de réaliser l’objectif
fixé à 411 navires et à hauteur de 112%.

S’agissant du trafic global de marchandises débarquées et embarquées, l’EPAL a atteint l’objectif fixé d’atteindre un volume de 1,983 million de tonnes pour le 3ème trimestre 2023, marquant une augmentation de +4,12% en comparaison avec la réalisation de la même période de l’année 2022,
Quant au trafic conteneurs traités par l’EPAL, un nombre de 68.446 conteneurs (EVP) a été réceptionné au débarque ment et à l’embarquement contre 63268 conteneurs réceptionnés en 2022, soit une augmentation de l’ordre de 8,18%.

Le trafic passagers enregistré durant le 3ème trimestre 2023 à travers le transit par la gare maritime du port d’Alger est de 202.661 passagers, contre 206.411 passagers à la même période de 2022, soit une diminution de -1,83%, est-il précisé dans le bilan. Toutefois, le trafic auto-passager a connu une hausse durant le 3ème trimestre atteignant 69.372 véhicules, alors que durant la même période en
2022, le nombre était de 67.807 véhicules, soit une hausse de 2,24%.  En matière de rendements portuaires, toujours en comparaison avec le 3ème trimestre 2022, la durée d’attente moyenne globale des navires en rade observe une hausse de (+0,04 jour) durant ce 3ème trimestre 2023 qui résulte de la combinaison des variations des attentes des différents types de navires ayant touché le Port d’Alger.

Et pour la même comparaison, il est noté une tendance à la réduction pour le séjour moyen à quai des navires traités par l’EPAL, passant de 3,27 jours au 3ème trimestre 2022 à 3,60 jours à la même période en 2023, a indiqué le bilan expliquant cette amélioration concerne principalement les
navires céréaliers, cargos/bétaillères et bitumiers.  

Dans l’éditorial du périodique d’information, le directeur général de l’Epal, Rabah Biskri, a assuré que « ces indicateurs positifs de l’activité portuaire sont le fruit du climat de stabilité  qui règne au sein de
l’entreprise grâce au dialogue social et l’engagement des cadres et des travailleurs qui ont relevé les multiple défis, en redoublant davantage à tous les niveaux les efforts de production afin d’atteindre un taux de croissance acceptable ».

Dans ce contexte, il a assuré que le traitement de la congestion du port réalise des résultats sur le terrain, notamment après les décisions « claires et précises du ministre des Transports et les efforts fournis par le président de Groupe Serport et l’ensemble des intervenants dans l’enceinte portuaire ».
« Partant de cette conviction, l’année 2024 s’annonce prometteuse pour notre entreprise, qui demeure attentive aux attentes et exigences légitimes de ses clients et l’économie nationale, pour l’amélioration continue des services et l’implication des tous les moyens existant dans la nouvelle
dynamique que connait notre pays », a souligné par ailleurs le directeur général de l’entreprise.  

Synthèse S T.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *