21/02/2024
NATIONAL

Révision des subventions: «Il faut réunir les conditions de réussite»

La révision des subventions est toujours inscrite dans le programme du gouvernement. Le ministère des Finances travaille avec les différents secteurs pour la réunion des conditions nécessaires pour sa mise en œuvre sur le terrain. Laaziz Faid a précisé hier au «Forum d’El Moudjahid» que ce dossier est sensible et complexe, nécessitant un traitement «spécifique». «Il faut bien se préparer et réunir tous les conditions de sa réussite, avant son lancement. On n’a pas droit à l’erreur», précise le ministre, en indiquant que son département travaille sur le dossier, en poursuivant les opérations de numérisation et la constitution d’un fichier national pour connaitre la situation de chaque citoyen. L’essentiel, dira le ministre, c’est qu’il y a une prise de conscience sur la nécessité d’aller vers le ciblage des subventions.

Il est à noter que le ministère des Finances a inauguré en décembre 2023, un Data center qui regroupera, pour la première fois, les données disponibles au niveau des différentes plateformes numériques relevant des différents services du ministère et des directions générales du secteur, notamment les impôts, les douanes et les domaines.  «Grâce à ce centre, nous pourrons renforcer la sécurité, protéger les données sensibles et améliorer la qualité des services fournis aux citoyens et aux partenaires économiques», avait affirmé le ministre.

Il est à noter que l’Etat a presque doublé le budget des transferts. Le ministre Faid Laaziz a noté que les dépenses de transfertsont de l’ordre de plus de 4200 milliards de DA,  représentant ainsi une part de 28% du total des crédits de paiement pour 2024. « Cette rubrique enregistre une augmentation de 244,02 Mrds de DA en AE (soit +6,2%) et 293,60 Mrds DA en CP (soit +7,4%) comparativement à la LFR pour 2023», détaille le ministre. Concernant les transferts sociaux, ils ont passé de 1900 milliards de DA en 2020 à 2900 milliards en 2024, soit une hausse de 1 000 milliards de DA. Dans la Loi de finances (LF2024), le gouvernement a mobilisé un montant de 704,26 milliards de DA pour la subvention des produits alimentaire de large consommation. Dans le détail, précise le ministre, 397,04 milliards pour les céréales, 86,72 milliards pour le Lait, 76,5 milliards pour l’eau, 24 milliards de DA de soutien à l’énergie et 120 milliards de DA pour la stabilisation des prix du Sucre et de l’huile. Des sommes «faramineuses» prises en charge sur le dos du budget de l’Etat, dont le but est de consolider le caractère social de l’Etat algérien.

Z R.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *