17/06/2024
ACTUALITEINDUSTRIE

Saidal lance le projet Phoenix Biotech à Médéa 

Le Groupe Saidal a lancé, hier à Médéa,  le projet Phoenix Biotech pour la fabrication de matières premières pharmaceutiques à partir d’extraits de plantes naturelles, notamment le palmier. Le lancement officiel de cet important projet a été donné par le ministre de l’Industrie et de la production pharmaceutique, Ali Aoun, en présence du Pdg du groupe pharmaceutique « Saidal», des chercheurs initiateurs du programme et des autorités locales.

Parmi les matières premières concernées par le projet figurent le bioethanol, les sucres spécialisés et les acides. Après l’annonce de l’initiative et la présentation d’un exposé détaillé, la délégation a visité l’usine de Médéa notamment l’usine de production de matières premières qui accueillera ce projet.

Ce programme vise à accroître le niveau d’intégration de la fabrication de matières premières afin d’assurer la sécurité sanitaire. En marge de cet événement, un mémorandum d’entente a été signé entre Saidal et Agrodiv pour un accompagnement dans la fabrication de produits issus de la fermentation dans le cadre du projet d’Agrodiv pour la réalisation d’une levurerie à Oran.

 Au cours de la visite, le ministre a écouté une présentation détaillée de l’usine spécialisée dans la production de matières premières d’origine végétale à partir de dérivés de dattes, dont le coût du projet est estimé à 10 millions de dollars, ainsi que le projet de conversion des matières premières végétales en les composants pharmaceutiques sont considérés comme l’un des projets stratégiques importants du complexe Sidal, qui renforceront la position du complexe sur le marché pharmaceutique et représentent également un défi majeur pour atteindre l’autosuffisance et la sécurité sanitaire. Lors de sa visite dans cette wilaya, le ministre a également inspecté l’unité de production d’antibiotiques du complexe « Saidal », situé dans la zone industrielle de Harbil et spécialisé dans la production d’antibiotiques pénicillines et non pénicillines sous plusieurs formes génériques (injections, comprimés, pommades et sirops), avec une capacité de production annuelle estimée à  50 820 000 unités par an.  Pour rappel, l’activité de production de matières premières pour l’industrie des antibiotiques dans l’unité Médéa est à l’arrêt depuis plus de 15 ans. La reprise de l’activité de cet atelier, d’une capacité de production de 750 tonnes par an, est prévue d’ici un mois.

Dans son intervention, le ministre a appelé à accélérer l’achèvement des travaux de réalisation de cette usine, en soulignant que Saidal a constaté une amélioration notable dans les industries pharmaceutiques nationales.

S T

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *